Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 13:15

ElecYemen-06316

 

http://www.rfi.fr/afrique/20100910-fin-ramadan-algerie-non-jeuneurs-devant-justice

 

Il paraît que l'on doit respecter les croyances de chacun et que l'Islam est tolérant ...Alors pourquoi dans un pays laïc comme l'Algérie des jeunes risquent-ils 5 ans de prison pour ne pas avoir respecté le Ramadan ?

 

Article publié le : vendredi 10 septembre 2010 - Dernière modification le : vendredi 10 septembre 2010

Fin du ramadan en Algérie : les non-jeûneurs devant la justice
Séance de prière dans une mosquée à Boumerdès en Algérie.
Séance de prière dans une mosquée à Boumerdès en Algérie.
Photo: Bengt Geijerstam / Getty images
Par RFI

L'Algérie fête l’Aïd el Fitr, la fin du jeûne, ce vendredi 10 septembre 2010. Ce ramadan, le terrorisme a été de faible intensité. Mais durant la même période, soit un mois, la route a fait plus de 250 morts. Ce ramadan a été également marqué par une chasse aux non-jeûneurs, des non-jeûneurs qui vont se retrouver devant les tribunaux ces jours-ci.

Comme d’habitude, les Algériens ont passé ce mois de ramadan dans la communion et la solidarité. Comme chaque année, dans toutes les communes du pays, les plus démunis ont eu droit au couvert aux frais de l’Etat ou de généreux donateurs.

 

Si dans l’ensemble, la tolérance a prévalu, elle n’a pas été systématique. Trois groupes de personnes surpris, par la police, en train de manger ou de boire ont été interpellés à Tébessa, Ouzellaguène et Aïn El Hammam. Ils sont poursuivis pour atteinte aux préceptes de l’islam et encourent jusqu’à cinq ans de prison. Un premier groupe de deux personnes (sur les quinze accusés) sera jugé le 21 septembre à Aïn El Hammam. Les militants des droits de l’homme sont indignés par ces affaires parce qu’elles vont à l’encontre de la Constitution qui garantit la liberté de conscience et d'opinions.

 

Parallèlement à cela, le terrorisme confiné à la Kabylie montagneuse, a fait une trentaine de victimes, selon un décompte de presse. Mais ce sont surtout les accidents de la route qui ont le plus endeuillé les Algériens durant ce ramadan : plus de 250 morts sur le bitume, en un mois.

Partager cet article

Repost 0
Published by Syndicat indépendant de la police municipale