Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2012 6 18 /08 /août /2012 16:05

bisounours cadavre grand

 

 

 

 

"Pour Emilie Thérouin, l’adjointe au maire d’Amiens en charge de la sécurité, « la question de l’armement, ne doit pas précéder la question des missions prioritaires d’une police municipale ». Pas question, donc, « ni d’armes à feu, ni de flash-ball, ni de taser ».
Souhaitant insister sur la mission de la police municipale, différente de celle de la police nationale, elle rappelle que son rôle est « un travail de proximité, de renseignement, de dissuasion par leur présence, et a pour but de rassurer la population. Donc nous ne confondons pas les missions des uns et des autres, sinon on encourage l’escalade, et les pompiers pourraient demander au même titre gilets pare-balles et armes à feu. Attention à ne pas faire d’idéologie ».
Emilie THEROUIN, membre active du FFSU -qui est le lobby de l'insécurité en France- (version Bisounours), continue à raconter n'importe quoi ! 
 
Non contente des 72% d'augmentation de la délinquance à Amiens et des émeutes ultra violentes elle nous parle "d'idéologie" . Alors que c'est par PURE IDEOLOGIE qu'elle refuse de fournir aux policiers municipaux d'Amiens les moyens de défense nécessaires à leurs missions !!!! Le type de matériel donné à des fonctionnaires de police n'est en effet pas une question POLITIQUE mais une question TECHNIQUE !
 
La mission de la police municipale est en effet différente de celle de la police nationale, elle diffère sur plusieurs points : les policiers municipaux ne procèdent pas à des enquètes judiciaires ni à des opérations de maintien de l'ordre. La police nationale a comme mission la défense des institutions, ce qui n'est pas le cas de la police municipale.
 
En revanche les policiers municipaux ont pour missions la SECURITE PUBLIQUE, la CONSTATATION des infractions à la loi pénale, l'assistance aux Officiers de Police Judiciaire dans l'exercice de leurs missions et des missions de police administrative parfaitement comparables voire identiques à celles de nos collègues de la police nationale.
 
Il ne s'agit donc pas de sortes de "gentils membres" à vocation sociale ni d'animateurs de rues mais bel et bien de POLICIERS qui doivent , à l'occasion, sévir. Ils n'ont d'ailleurs pas le "droit de retrait" si la situation est dangereuse.
 
Madame THEROUIN fait une analogie désastreuse avec nos amis pompiers : ceux-ci bien entendu n'ont pas vocation à être armés ! Mais nous ne pensons pas que si un élu irresponsable voulait les envoyer travailler sans combinaisons, sans casques et sans appareils respiratoires il seraient d'accord !!! 
 
D'ailleurs à Amiens, ville touchée par l'insécurité , les pompiers demandent très souvent le soutien de...La police pour pouvoir intervenir en sécurité ! 
 
Madame THEROUIN n'est pas crédible :  Pour preuve: Lors de la visite de Manuel VALLS,n'étant surement pas conviée, elle est  montée sur le quartier Nord à pied et s'est faite insulter par les "jeunes" qui ne veulent plus la voir sur le secteur. Un équipage Police Municipale a dû la redescendre au commissariat pour la conférence de presse du Ministre de l'Intérieur.
 
SIPM-FPIP/EUROCOP le 18/08/2012
 

Partager cet article

Repost 0
Published by SIPM - EUROCOP - dans Communiqués