Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 17:15

priorite-ump

POLITIQUE.Oui, la police municipale doit être armée. C'est ce que prône Bruno Beschizza, l'ancien policier qui tient une conférence sur la sécurité ce soir à Vernon.

 

L'association Générations Vernon convie Bruno Beschizza, sous-préfet, conseiller régional d'Ile-de-France, ancien secrétaire général du syndicat de police Synergie et chargé à l'UMP de l'emploi des forces de sécurité, pour parler, justement, de sécurité.

Le maire de Vernon a décidé de « désarmer » la police municipale mais de la doter de gilets pare-balles. Qu'est-ce que cela vous inspire ?
Compte tenu du profil des délinquants aujourd'hui, il est interdit de laisser des hommes et des femmes mettre leur vie en danger, en étant dans l'incapacité de répondre à tout flagrant délit. Lorsqu'on est en bleu marine, que l'on fait de la proximité dans une rue commerçante et qu'un braqueur sort de la rue, on le regarde et on se cache parce qu'on a un gilet pare-balles ? Pour moi, le port d'arme devrait devenir la règle. Si demain un jeune policier est abattu par des malfrats, je n'aimerais pas être dans la peau du maire de Vernon.

En 2008, à Vernon, un jeune a été blessé à la tête par un Taser, lors d'une interpellation qui a mal tourné…
Le Taser doit faire partie de l'éventail d'armes à la disposition de ceux qui doivent protéger les autres et utiliser parfois la force de manière proportionnée pour répondre à des situations d'urgence. Je ne vais pas parler du cas que je ne connais pas mais quand on joue à voler une voiture, à faire un délit, on sait que, potentiellement, on peut tomber sur des forces de l'ordre qui font leur travail, c'est un jeu par définition dangereux. Mais il n'y a pas de présomption de culpabilité parce qu'on est en bleu marine sur la voie publique. Au contraire.

Est-ce aux municipalités d'assurer la « tranquillité publique », comme à Vernon ?
C'est la grande mode. On ne parle pas de délits, de contraventions, de crimes mais d'incivilités. Cette attitude est idéologique. Pour moi, la police municipale est une force de sécurité, complémentaire de la police et de la gendarmerie nationale. Après, localement, il y a des répartitions de missions qui doivent se faire intelligemment entre le maire, le préfet (Etat), le procureur (justice) en fonction du profil d'une ville, de certains événements.

Ici, les écrans des caméras ne sont visionnés que par la police municipale. Est-ce pénalisant selon vous ?
Un seul élément n'est pas la solution. Mais tous les éléments bien combinés contribuent à une meilleure sécurité pour nos concitoyens. La vidéo permet une enquête plus rapide grâce aux images. Je pense que la gauche a un problème avec ce sujet-là. On ne va jamais au bout de la logique avec une vraie étude, une mise à plat du bassin de délinquance.

On vous présente comme une étoile montante de l'UMP. Allez-vous jouer un rôle dans la campagne de 2012 ?
J'assure le SAV du gouvernement, dans le fait de dénoncer un malentendu entretenu par le PS sur l'insécurité car il est dans la posture politique. Quant à la campagne présidentielle, je jouerai le rôle qu'on me donnera.

Infos pratiques
Conférence de Bruno Beschizza, « Sécurité : votre maire peut-il faire quelque chose pour vous ? », aujourd'hui jeudi à 19 h 30 à la salle Vikings de l'espace Philippe-Auguste.

3 questions à… Philippe Nguyen Thanh

Philippe Nguyen Thahn est le maire de Vernon.
 
Pourquoi refusez-vous d'armer la police municipale ?
Elle peut être tout à fait efficace sans les armes. Différentes études l'ont prouvé. Ce qu'avait promis l'ancien ministre de l'Intérieur en matière de lutte contre la délinquance n'a pas porté ses fruits. Ce n'est pas le cas à Vernon. C'est le résultat d'une politique de prévention et d'accompagnement que nous avons mise en place.

Pourquoi n'y a-t-il pas de déport d'images des caméras vers la police nationale ?
Les caméras ont été mises en place à l'initiative du maire, sont gérées et payées par le maire. Elles ont un objectif d'élucidation et de dissuasion. Mais pour la dissuasion, les chiffres que nous avons ne montrent pas cela. Si la police nationale demande un déport d'images pour des investigations, il n'y a pas de problème. Mais le déport permanent ne me paraît pas pertinent. Il faut des équipes derrière pour regarder, analyser…

Quel est le résultat de l'audit sur la vidéo-protection ?
Ce n'est pas un audit sur la pertinence du dispositif, mais un audit technique. Il dit simplement qu'au bout d'un certain temps, le matériel doit être renouvelé. Ce que l'on fera lorsqu'on aura de l'argent mais pour l'instant, il n'est ni question d'augmenter le nombre de caméras, ni d'avoir un déport permanent d'images.

Un maire est-il suffisamment « armé », selon vous, pour lutter contre l'insécurité ?
C'est une fonction régalienne de l'Etat. Je pense que les moyens de la police nationale pourraient être augmentés à Vernon, car ils sont parfois à flux tendus. L'Etat alloue aux collectivités des subventions en matière de prévention de la délinquance mais elles sont tournées vers la vidéo-protection. Tout le domaine de la prévention est laissé de côté.

Un mini-sondage

Générations Vernon a réalisé un mini-sondage auprès de mille personnes. Deux tiers des personnes interrogées ne s'estiment pas en sécurité à Vernon et qu'ils jugent « inefficace » l'action de la municipalité en matière de lutte contre la délinquance. « Il y a du mécontentement et de l'inquiétude. Je crois que le maire n'a pas pris aujourd'hui la mesure de son rôle. Les policiers municipaux sont en sous-effectif alors qu'il en faudrait un pour mille habitants. Elle est également sous-équipée : elle n'a qu'un véhicule et elle n'est pas armée. La vidéo-protection n'est plus développée depuis 2008. Le maire refuse toujours le report des images des caméras à la police nationale alors que c'est le seul moyen de faire des procédures en flag'. Nous n'avons jamais entendu de position claire de sa part sur la vidéo-protection alors que d'autres villes de gauche n'ont aucun problème avec ça », lance celui qui s'invite de plus en plus dans le débat. Municipal…

 

Propos recueillis par Vincent Folliot

 

Source : http://www.paris-normandie.fr/article/politique/le-%C2%AB-bras-arme-%C2%BB-de-lump

Partager cet article

Repost 0
Published by SIPM - EUROCOP - dans Presse et police municipale