Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 09:52

Des policiers municipaux ont essuyé des coups de feu vendredi matin 16 novembre 2013 dans une cité de Corbeil-Essonnes et l’un d’entre eux a été légèrement blessé, a-t-on appris dimanche de sources concordantes.AK et taser

 

Trois fonctionnaires de la police municipale s’étaient rendus dans la cité sensible des Tarterets pour procéder à des enlèvements de véhicules gênants lorsqu’ils ont été pris pour cible. «Ils n’ont pas vu le nombre d’agresseurs. Ils ont juste eu le temps de se protéger derrière des voitures», indique une source policière.

«L’un d’entre eux a été légèrement blessé et les agresseurs sont toujours recherchés», ajoute-t-elle.

Selon le syndicat de policiers SNPM-FO, les fonctionnaires ont, au moment des faits, demandé des renforts, sollicitant leurs collègues de la police nationale.

Celle-ci ne s’est pas déplacée, arguant du fait qu’»il n’y avait pas de véhicule disponible», assure le syndicat dans un courrier transmis à l’AFP. Il va demander l’ouverture d’une enquête administrative, dénonçant le manque de collaboration entre les forces de l’ordre.

Interrogée, la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de l’Esonne a confirmé que des coups de feu avaient été tirés sur des fonctionnaires de police.

«A ce stade, nous n’avons pas connaissance des circonstances exactes de l’agression ni d’aucun autre élément», a-t-on ajouté.AFP

 

Rectifications :   Les fonctionnaires ont demandé des renforts, sollicitant leurs collègues de la police nationale. Contrairement à ce qu'avait affirmé le syndicat de policiers SNPM-FO dans un courrier transmis à l'AFP, celle-ci s'est rendue sur les lieux dans les quinze minutes. 

Le SNPM-FO affirmait que la police nationale ne s'était pas déplacée à la suite de l'appel des policiers municipaux et aurait argué du fait qu'«il n'y avait pas de véhicule disponible» selon le communiqué de ce syndicat. Version démentie tant par la Direction départementale de la Sécurité publique (DDSP) que par les de policiers Alliance et Unité-SGP. (Le Parisien)

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by SIPM - EUROCOP - dans Sécurité