Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 14:06

521965-quimby large

 

http://www.draveil-villages.fr/?page_id=5

 

A Draveil, la persécution contre les opposants continue

Publié le 2 février 2011 par chouan

Philippe Brun a reçu le 28 janvier une convocation au tribunal pour une audience le vendredi 4 février à 9h30.

Cette action en référé à l’initiative du maire de Draveil, payé par le contribuable Draveillois,  vise à faire cesser un prétendu « préjudice pour la commune ».

Il serait reproché à Philippe Brun d’avoir utilisé les panneaux associatifs de libre expression pour faire valoir par voie d’affiches la campagne de l’Association contre le PLU/PLH sur le thème: « Ni béton-Ni bouchon-Nos quartiers- Notre Forêt » et « Philippe Brun avec vous. »

Deux questions se posent :

-          Serait-il interdit en « phase de concertation » sur le PLU/PLH de sensibiliser les Draveillois sur les conséquences néfastes d’un tel projet pour l’avenir de la ville ?  

-          Philippe Brun a-t-il porté atteinte « aux intérêts de la commune » ? (Ne serait ce pas plutôt la crainte d’un débat libre qui inspire une telle attaque)

Dans cette affaire Georges Tron tente de jouer les petits procureurs

A l’appui de sa demande liberticide, le maire sort de sa manche une interdiction d’affichage de documents « relatifs à l’élection »

Comme tous les Draveillois le savent depuis plus d’un an et demi, Draveil Villages sensibilise les riverains par voie d’affichage, en dehors de tout contexte électoral.

L’affichage reproché à Philippe Brun s’inscrit dans le débat municipal sur le PLU/PLH et n’est à l’évidence pas de nature électorale. En effet il ne comprend ni appel au vote, ni mention de l’élection. Il ne présente pas de candidat ni de remplaçante dans une élection pourtant à double candidature. Par ailleurs, les affiches incriminées ne comportent pas les caractéristiques techniques ou juridiques d’affiches électorales. Il est d’ailleurs à noter que ces affiches continueront à être utilisées après l’élection cantonale ce qui confirme leur nature extra-électorale.

On le voit, l’argumentation de G. Tron n’est rien de moins qu’un artifice pour tenter d’interdire tout débat local sur le PLU/PLH et accessoirement faire passer les opposants pour des délinquants.

Le combat de l’Association est aussi celui de la liberté d’expression sur la ville contre une  dictature de proximité.

Décidément, en s’érigeant une nouvelle fois en censeur municipal,  Georges Tron ne craint pas le mélange des genres. Lui qui rêve de tout contrôler sur la ville y compris la liberté d’expression de ses administrés, ne parvient finalement dans cette misérable affaire qu’à se disqualifier une fois de plus.

Philippe Brun qui, comme opposant, a eu à subir depuis des mois d’innombrables manœuvres d’intimidations notamment policières se présentera au tribunal pour se défendre mais aussi pour vous défendre.

Il fera valoir, devant la Justice, le droit à la liberté  d’expression des associations de la ville et des Draveillois.

Pour une démocratie locale apaisée dans le respect de chacun, rejoignez Draveil Villages.

NB : Le jugement sera rendu très certainement à l’issu de l’audience en référé vendredi vers 12h. Pour tout savoir connectez-vous dès ce weekend sur votre site.http://www.draveil-villages.fr/?page_id=5

Partager cet article

Repost 0
Published by Syndicat indépendant de la police municipale - dans Politique