Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 19:42

http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/l-hommage-a-la-policiere-terni-par-une-polemique-21-05-2011-1459766.php

 

L’hommage à la policière terni par une polémique

La stèle en mémoire d’Aurélie Fouquet, la policière municipale tuée en service par des braqueurs il y a un an hier, a dû être déplacée en catastrophe mercredi dernier.

Ecœurés. Des policiers et des habitants l’avaient mauvaise hier en apprenant que la stèle en mémoire d’Aurélie Fouquet, la policière municipale tuée lors d’une fusillade il y a un an hier, avait été déplacée en catastrophe mercredi. « Ce n’est pas normal. On est déçus. Mais visiblement, le maire de Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis) a estimé qu’elle pouvait choquer ses habitants », confie un ancien collègue d’Aurélie.

La stèle avait été posée mercredi 11 mai à l’angle du boulevard Friedberg et de l’avenue Auguste, à Noisy-le-Grand. Tout près de l’endroit où la jeune femme est tombée, sous les balles de braqueurs. Or, une semaine plus tard, le monument se retrouve désormais de l’autre côté du boulevard, à Villiers, au niveau du KFC. Quelque peu insultant, quand on sait que c’est à cet endroit précisément que le commando a tiré sur la jeune femme, grondent des policiers.

Que s’est-il passé? Il y a quinze jours, le directeur de cabinet du maire de Noisy-le-Grand aurait donné un accord de principe à Villiers pour installer une stèle, tout en demandant d’en préciser la taille. Villiers l’aurait interprété comme un feu vert… et érige le monument, une colonne grise de près d’un mètre de haut, avec une plaque sur laquelle on peut lire « Hommage à Aurélie Fouquet, victime du devoir le 20 mai 2010 », sous un panneau publicitaire, côté Noisy.

En apprenant la dimension réelle de la stèle, l’entourage du maire de Noisy oppose finalement son veto. Villiers doit la déplacer. Ce mercredi, le député-maire de Villiers, Jacques-Alain Bénisti (UMP), reçoit un appel du député-maire de Noisy-le-Grand, Michel Pajon (PS). « Il m’a dit qu’il était hors de question de mettre la stèle à cet endroit », assure le maire de Villiers. « Je refuse de stigmatiser le quartier sensible du Pavé-Neuf, argumente de son côté le maire de Noisy. Il y a quelques années, une jeune fille a été tuée au bord du lac de la ville. Les parents voulaient une stèle, que j’ai refusée. On avait planté un arbre. Si plaque il devait y avoir, elle trouverait plutôt sa place dans une mairie », affirme-t-il.

Jacques-Alain Bénisti regrette qu’un terrain d’entente n’ait pas été trouvé. « C’était un peu choquant que le maire nous refuse une stèle. Mais il m’a expliqué sa décision, poursuit-il. Finalement, je la trouve jolie à cet endroit. Le principal, c’est qu’elle soit aux abords du carrefour où s’est déroulé le drame. » Un carrefour rebaptisé, depuis hier, carrefour Aurélie-Fouquet.

 

Le Parisien

http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/l-hommage-a-la-policiere-terni-par-une-polemique-21-05-2011-1459766.php

 

Commentaire du SIPM-FPIP/EUROCOP : l'attitude du maire de Noisy le Grand démontre une nouvelle fois l'estime que nous portent nombre d'élus locaux . Le SIPM-FPIP/EUROCOP est absolument écoeuré par la décision du maire de Noisy le Grand de faire déplacer la stèle d'Aurélie FOUQUET, Policier Municipal tuée dans l'exercice de ses fonctions pour ne pas froisser son électorat "sensible" . Le SIPM-FPIP/EUROCOP est encore une fois contraint de constater que l'électoralisme chez certains sera toujours plus fort que l'honneur . Une telle attitude d'un maire nous fait demander si cela vaut vraiment le coup de risquer son intégrité physique aux ordres d'individus encharpés de tricolore de cet ordre .

 

B.N le 21/10/1011 drapeau-france-republique-bananiere

Partager cet article

Repost 0
Published by Syndicat indépendant de la police municipale - dans Communiqués