Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 18:35

Un policier a été blessé dans la nuit de jeudi à vendredi à Wissous, dans l'Essonne, après avoir été heurté par un véhicule dont le conducteur, qui avait commis des infractions, a refusé de s'arrêter lorsque la police tentait de l'interpeller, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

Vers 03H40, le policier venait d'installer un barrage sur un rond-point, à Wissous, pour tenter d'interpeller le fuyard. Celui-ci n'a pas freiné, et, en évitant l'obstacle, a heurté le policier, qui a fait un vol plané "assez important", selon le parquet d'Evry. Le policier a été hospitalisé, il souffre de fractures faciales et d'ecchymoses, mais ses jours ne sont pas en danger, toujours selon le parquet. Le conducteur du véhicule a réussi à échapper aux forces de l'ordre. La voiture a été retrouvée abandonnée 200 mètres après le lieu des faits, a précisé le parquet.

Un homme se trouvait vendredi matin en garde à vue, a ajouté le parquet, sans donner plus de détails, et en précisant que l'enquête débute. 24 août 2012 .

 

Trois policiers ont été blessés par des tirs dans la nuit de vendredi à samedi à Grigny dans l’Essonne. Deux d’entre eux ont été touchés par des plombs de fusil de chasse et le troisième par un tir de mortier de feu d’artifice selon une source policière. Cet incident a eu lieu au cours d’échauffourées dans le quartier de la Grande Borne.

Les forces de l’ordre étaient intervenues aux alentours de 22h30 vendredi pour une rixe opposant une vingtaine de personnes. Alors que le calme était revenu dans le quartier et que les policiers regagnaient leur véhicule, ces derniers ont été pris pour cible par une quinzaine d’individus. Venus en renfort, une quinzaine de CRS ont été touchés sans être blessés et ont fait usage de gaz lacrymogène. Par ailleurs, une cartouche de calibre 12 a été retrouvée par les enquêteurs sur le lieu de l’affrontement, qui s’est poursuivi jusqu’à 1h du matin.

Une enquête a été confiée à la sûreté départementale de l'Essonne mais aucune interpellation n’a encore été annoncée.

Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a vivement réagi à cet incident depuis les universités d’été PS de La Rochelle : « Nous avons besoin, au moment où les forces de l'ordre, policiers et gendarmes, sont aussi victimes de mortiers, de tirs, comme cela a été encore le cas dans l'Essonne ces dernières heures, comme cela a été le cas à Amiens il y a quelques jours, où il y a des blessés, de leur témoigner notre confiance. La défiance vis-à-vis des forces de l'ordre serait une mauvaise chose, et moi je suis le premier flic de France, je suis leur responsable, je suis avec eux. Nous avons besoin des policiers et des gendarmes pour rétablir l'ordre républicain. » 25 août 2012

 

karcher

Partager cet article

Repost 0
Published by SIPM - EUROCOP - dans Faits divers