Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 19:20

t-harcelement moralPour avoir écrit que la "mobilité" dans la fonction publique territoriale c'était le grand n'importe quoi une fois de plus on nous a pris pour des martiens ...

 

Sur son blog une prof le confirme pourtant ...Citant le cas de Zoé Shepard

 

http://hergeloffeni.blogspot.com/search?updated-min=2010-01-01T00%3A00%3A00%2B01%3A00&updated-max=2011-01-01T00%3A00%3A00%2B01%3A00&max-results=50

 

jeudi 11 novembre 2010

Zoé Shepard retournera donc à la Région Aquitaine...

Le début de l'année 2011 s'annonce difficile pour Aurélie Boullet, administratrice (en langage fonctionnaire: cadre A+) depuis 2007 du au Conseil Régional d'Aquitaine où sa mission consistait essentiellement à glander, alors qu'elle a suivi des études assez pointues pour obtenir ce poste: préparer la prép'ENA, survivre à la prép'ENA, puis à l'INET (et ce ne sont pas les mêmes capacités de survie!)
A force de voir ses avis concernant des points techniques balayés d'un tu nous emmerdes avec ton droit -bah oui, qu'est-ce qu'on en a à faire des lois? c'est nous les maîtres de l'univers ici!- à force de se voir ignorée et démunie, elle s'est mise à raconter ses journée sur un blog. Puis est sorti son livre signé Zoé Shepard qui s'est très très bien vendu à partir de juillet, grâce aux dirigeants de la Région communiquant à tout-va à propos de leur "agent à problème" fraîchement sanctionnée.

L'été, quoi se mettre sous la dent quand on est journaliste? Voilà comment l'"affaire" fit l'objet de plusieurs articles, de Libé au Figaro. Il y eut même des échos jusqu'au Canada ou en Nouvelle Zélande! Caracolant en tête des ventes d'"essais", elle fut invitée chez Ruquier, Taddeï, Picouly et au Grand Journal... Partout on s'émouva de cette situation et de l'injustice qu'elle subissait.

Comment a réagi la Région face à tant d'empathie médiatique et publique?
En délivrant cette brillante analyse: Vous êtes méchante, la Cour des Comptes [qui soulève le problème du gaspillage dans les Collectivités Territoriales] est méchante, les journalistes sont méchants.

Mais il y a plus absurde encore. Aurélie Boullet avait trouvé un poste en détachement dans le Nord de la France; elle devait prendre ses nouvelles fonctions le 1er Septembre, mais les dirigeants de la Région ont usé de leur influence pour que cela ne se fasse pas. C'est sûr qu'il est bien plus profitable au Service Public, à l'Etat, à la nation, qui a investi une somme assez importante dans la formation de ce haut-fonctionnaire et qui le rémunère, que celui-ci passe ses journées sur Facebook plutôt que de faire ce pour quoi il a été formé. Il est logique, lorsqu'on estime avoir en son sein un "agent à problème", de tout faire pour le garder contre son gré!

Et c'est d'ailleurs un magnifique placard qu'on lui réserve à la Région Aquitaine, lorsque prendra fin sa révocation provisoire: Nous lui trouverons du travail, probablement pas au service des affaires européennes et internationales et certainement pas dans une fonction d’encadrement.
Certainement pas. C'est vrai quoi, quelle idée de confier une fonction d'encadrement à un cadre A+, non mais vous rêvez? et d'ailleurs si on pouvait lui sucrer ses indemnités, vu qu'on va juste lui demander de se tourner les pouces, mais malheureusement il y a des statuts. Non, le mieux ce serait carrément de l'anéantir:
En janvier je la planterai, ça prendra même pas deux jours...


La stratégie annoncée de la Région Aquitaine est donc le harcèlement moral, afin d'obtenir le départ (en même pas deux jours) d'Aurélie Boullet, qu'on a empêchée de quitter son poste à la Région. Ils n'ont pas réussi à la révoquer définitivement; ils veulent la faire craquer. Et il y a une personne, à la Région, qui s'en vante et le clame haut et fort.
Et ce serait elle, l'"agent à problème"??

Et là on se dit qu'elle n'a qu'à se barrer de la Région!

Facile à dire.
La Fonction Publique Territoriale (FPT) ne fonctionne pas comme celle de l'Etat (FPE); quelqu'un qui est prêt à déménager à 800 km, comme elle voulait le faire, n'aurait aucun problème dans la FPE pour bouger: il suffit de demander, de remplir certaines conditions et votre ministère vous mute. Où ça? c'est un autre problème, il faut aimer les surprises, mais c'est facilement réalisable.

Dans la FPT, l'agent qui veut quitter son poste doit le trouver lui-même, et c'est là tout le problème. Car aux difficultés habituelles d'un recrutement (adéquation du profil au poste, critères flous, voire népotisme...) s'ajoute désormais la réputation de Zoé Shepard. Il y a ceux qui savent que chez eux c'est le même bordel qu'à la Région Aquitaine et qui craignent une éventuelle mauvaise publicité. Ceux qui jalousent sa notoriété et ne supporteraient pas que leur image médiatique soit éclipsée par la sienne. Ceux qui ont l'esprit de caste et refusent qu'une administratrice aussi atypique intègre leurs rangs et ceux qui ont l'esprit de Cour et qui sont solidaires des responsables de la Région Aquitaine.

Et le privé?
A chaque fois que j'évoque le fait pour un fonctionnaire de trouver du travail dans le secteur privé, c'est-à-dire là où il y a des gens qui "sont dans la vraie vie et qui ont un vrai travail!", ça suscite juste l'hilarité. Ou, au mieux, l'incrédulité...
Et puis la Fonction Publique a été choisie par vocation.


Partager cet article

Repost 0
Published by Syndicat indépendant de la police municipale - dans Autre