Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 15:26

intertruc syndical

 

Monsieur Claude Guéant, Ministre de l'Intérieur, semble légitimement inquiet de la grogne de plus en plus marquée dans les rangs de la Police Municipale.

Comme vous ne l'ignorez pas l'AMF (association des maires de France) est TOTALEMENT opposée à toute réelle avancée dans votre profession. Les soit disant syndicats "représentatifs" non élus par les policiers municipaux,dans un système digne de la Corée du Nord, siègent avec l'AMF dans la Commission Consultative de la Police Municipale, comité Théodule dont l'utilité reste à prouver. Nos chers syndicats (d'intérêts) qui ont déjà signé moult arnaques envers les Policiers Municipaux (certains faisant même semblant de refuser de signer tandis que la centrale dont ils dépendent signe au Conseil Supérieur de la Fonction Publique) se gardent bien de s'attaquer à l'AMF, se faisant même un plaisir de parader à son congrès annuel et réservent leurs piques ou bien au Ministère de l'Intérieur , ou bien à Nicolas Sarkozy, tant il est vrai que le pseudo syndicalisme en France échappe souvent à la défense des travailleurs pour servir des intérêts idéologiques ou politiciens. 

 

Dans ce contexte, Monsieur Guéant n'ayant pas en face de lui d'interlocuteurs valables et devant faire face au puissant lobby de l'association des maires de France s'apprêterait à proposer à la CCPM un train de demi-mesures comme : 

 

-Indice terminal 529 pour la catégorie C avec ratio de "promouvables/promus"  

 

-ISF à 23% pour la catégorie C dont 75 % de partie fixe et 25 % de prime modulable (clairement cela signifie que l'ISF sera pour partie liée à la manière de servir au lieu d'être une prime liée à la fonction policière et aux risques et contraintes qui vont avec )

 

 

Si les pseudos syndicats qui siègent à la CCPM signent ceci, cela sonnera comme une nouvelle trahison à l'égard des policiers municipaux comme le précédent protocole de sinistre mémoire vous l'a déjà démontré.

 

Selon nos sources des syndicalistes seraient favorables à cette signature au prétexte qu'il faudrait "accepter ce que l'on veut bien nous donner" .

 

En réalité cette signature aboutirait à repousser nos légitimes revendications car les hautes autorités rétorqueraient qu'elles nous auraient déjà accordé des avancées.

 

Nous ne réclamons pourtant qu'un traitement équivalent à nos homologues de la police centralisée ou de l'administration pénitentiaire.

 

 

Nous demandons à Monsieur Guéant de prendre en compte les revendications des VRAIS syndicats de police municipale et "invitons" les pseudo syndicalistes siégeant à la CCPM sans élections à s'abstenir de signer un texte qui reculera toute réelle avancée statutaire et sociale sans oublier la revendication essentielle qui est la sécurité des personnels, qui passe par la dotation en armes de poing, comme les autres agents de sécurité publique (y compris de la SNCF ou de la RATP)

 

SIPM-FPIP/EUROCOP le 18/03/2012 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by SIPM - EUROCOP - dans Communiqués