Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 18:19

http://fr.news.yahoo.com/4/20110315/tts-france-immigration-gueant-ca02f96.html

 

France de demain

 

 

"Les Français veulent que la France reste la France" déclare le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, en défendant le débat sur la laïcité et l'islam qui suscite une opposition croissante, y compris à droite.

 

Dans une interview au Monde, daté du 16 mars, il réaffirme sa volonté de maîtriser les flux migratoires et se défend de courir derrière les thèmes mis en avant par Marine Le Pen.

"Le FN ne nous sert pas de boussole", assure Claude Guéant, pour qui le déplacement lundi de la présidente du Front national sur l'île italienne de Lampedusa où débarquent des clandestins disant fuir les troubles politiques dans le monde arabe participe d'une "instrumentalisation de l'immigration".

 

Le nouveau ministre de l'Intérieur réaffirme le credo du gouvernement consistant à accueillir les immigrés autorisés à venir en France, avec le développement souhaité d'une immigration de travail, et à "ne pas subir une immigration imposée."

 

Mais pour Claude Guéant, les Français "ne veulent pas de communautarisme" et souhaitent que "les nouveaux arrivés adoptent le mode de vie qui est le leur".

"Ils ne sont pas xénophobes. Cela étant, ils veulent que la France reste la France. Ils veulent que leur mode de vie soit respecté, que la laïcité demeure à la base de notre pacte républicain", dit-il.

Interrogé sur les critiques visant le débat sur la laïcité prévu par l'UMP début avril, Claude Guéant estime qu'un débat "est toujours sain" et qu'il est nécessaire de "clarifier certains fondamentaux".

Il assure qu'il n'est pas question de toucher à la loi de 1905 pour faciliter la construction de lieux du culte pour les musulmans, ni d'imposer la langue française dans les mosquées, lors des prêches.

 

"Il est constitutionnellement impossible d'interdire le prône en arabe. On n'interdit pas les messes en portugais, ou l'hébreu dans les synagogues", explique-t-il.

Selon le ministre de l'Intérieur, "peu de gens parlent arabe dans les mosquées" et lorsque certains prédicateurs "tiennent des propos excessifs", la loi prévoit des sanctions.

En revanche, il est nécessaire à ses yeux de clarifier certains problèmes comme le port du voile par des collaborateurs du service public, les parents accompagnateurs de sorties scolaires ou les personnels de crèche.

Il note également que des associations de consommateurs s'inquiètent "de voir servie dans les cantines de la viande hallal sans le savoir". "C'est un problème de liberté, les gens ne sont pas obligés de consommer de la viande hallal", dit-il.

Cette question est dénoncée par Marine Le Pen, qui reproche au gouvernement de laisser s'installer "une islamisation de la France."

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Syndicat indépendant de la police municipale - dans Politique