Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 19:36

logo PMLe vice président du SNPM-CFTC déclare dans la Provence pour justifier le port d'arme par les policiers municipaux (suite à l'affaire d'Aubagne) :

 

."Les politiques ne veulent pas entendre parler d'armer les policiers municipaux parce qu'ils ne connaissent pas la réalité de notre travail sur le terrain. Le temps du garde champêtre est révolu. 33% des villes ont équipé d'armes leurs agents"

 

 

Nous nous devons, nous , au SIPM-FPIP/EUROCOP de donner quelques précisions au SNPM-CFTC :

 

-Les gardes-champêtres existent toujours .

 

-les gardes champêtres constituent un cadre d’emplois de police municipale de catégorie C au sens de l’article 5 de la loi du 26 janvier 1984

 

-Les gardes champêtres peuvent être armés d'armes de 1ère et de 4 ème catégorie selon des dispositions bien plus souples que les policiers municipaux .

 

-Contrairement à ce que laisse entendre le SNPM-CFTC les policiers municipaux ne sont pas les descendants , ni une évolution, des gardes champêtres d'antan ! Cette vision erronée historiquement de notre profession fausse le regard du public sur les policiers municipaux .

 

-A la limite cette vision  des choses est insultante pour nos collègues garde champêtres qui remplissent loyalement leurs missions, parfois armés et qui ne se limitent pas à transporter des plis, loin de là .

 

Sur le fond nous pensons qu'il faut réunir les deux cadres d'emploi au sein de la Police Territoriale .

 

Mais contrairement à ce que laisse entendre le syndicat "dit majoritaire" (sans élections) les Policiers Municipaux ne sont pas des "gardes champêtres améliorés " .

 

Ceci est plus grave qu'on ne le croit . En effet cela laisse entendre que les policiers municipaux seraient une espèce de nouveauté et qu'ils effectueraient des missions qu'ils ne faisaient pas auparavant .

 

Nous n'avons pas attendu ni la loi de 1999 , ni l'arrivée de M. Sarkozy place Beauvau pour être agents de police judiciaire adjoints !

 

Si certains maires utilisent scandaleusement leurs policiers municipaux pour remplir des missions de facteurs , cela n'empêche pas que nous existons depuis la Révolution Française, que nous avons failli disparaître lors de l'étatisation massive des polices municipales en 1941 sous l'occupation , mais surtout l'essentiel :

 

-Nos prérogatives légales et judiciaires n'ont que peu évolué

 

-Nos effectifs ont augmenté de façon spectaculaire depuis les années 80

 

-Nos missions justifient le port de moyens de défense adaptés .

Partager cet article

Repost 0
Published by Syndicat indépendant de la police municipale