Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 13:56

Selon la Gazette des Communes, FO se désolidariserait de sa filiale syndicale des Policiers Municipaux, et qualifierait son Président d'être "dans le délire".

 

Frédéric FONCEL, Président du SNPM/FO dénonce des dérives au sein de leur police municipale. «Nous voulons que la mairie reconnaisse qu’elle a fait des erreurs».

 

En alertant le parquet sur de possibles dérives à la mi-décembre, le SNPM-FO a relancé une enquête ouverte depuis mai dernier portant sur des écoutes sur les appels sortants passés depuis leur central par les policiers de la municipalité. Les syndicats font état d’agents qui exerceraient leurs missions sans être agréés ni assermentés, d’enregistrements de conversations téléphoniques sortantes non déclarées à la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil), et d’utilisation de membres de la police municipale comme chauffeurs pour le compte du maire Patrick Balkany et de son épouse et première adjointe Isabelle.

 

Isabelle Balkany a nié les faits en dénonçant un règlement de compte entre le représentant syndical, Frédéric Foncel, et le directeur de la police municipale, Eric Zuber, qui ont travaillé ensemble dans le passé. Reprenant les propos de la première adjointe, Bertrand Percie du Sert, maire adjoint en charge des questions de sécurité, affirme par ailleurs que le SNPM n’est pas majoritaire à Levallois et que toutes les négociations sont menées avec les délégués syndicaux.

 

Les chauffeurs seraient des policiers détachés - Quant aux policiers municipaux utilisés comme chauffeurs pour le couple Balkany, «il s’agit de policiers détachés, non armés et qui sont employés comme chauffeurs», explique l’adjoint au maire.

 

De son côté, Nadine Gambier, déléguée syndicale FO, qui se targue de ne pas être affiliée au SNPM, rejoint les propos de l’élu. «Il s’agit d’un règlement de compte. De toute façon depuis que le SNPM s’est affilié à FO l’année dernière, nous n’avons que des soucis. Frédéric Foncel est dans un délire total et il en fait une affaire personnelle contre notre directeur.»

 

Nadine Gambier, assure sans hésiter que les agents savaient qu’ils étaient écoutés. «Depuis un an et demi, il a été dit que les appels sortants seraient enregistrés. Mais de toute façon, Cnil ou pas, nous n’avons pas à utiliser des téléphones professionnels pour passer des appels privés», lance-t-elle. «On est en train de vomir aujourd’hui alors que tout se sait. Très longtemps, nous avons eu une cabine téléphonique dans le central, ce n’était pas innocent», insinue-t-elle.

 

Au-delà de ces présumées dérives, les policiers combattent aussi un changement de planning. Une manifestation a d’ailleurs eu lieu le 14 décembre dernier. «Nous avons voulu changer les horaires des agents pour répondre à deux objectif. D’abord, celui d’avoir plus d’agents sur le terrain, ensuite il fallait rétablir le travail entre le jour et la nuit car il y avait un très gros déséquilibre. Mais ces plannings là ont été votés dans la plus grande majorité», confie l’adjoint en charge de la sécurité. Avec le nouveau planning, les agents de nuit se retrouvent à travailler plus. «Avant, ils travaillaient 10 à 12 nuits par mois, ils vont passer à 16 ou 18 nuits», rapporte la déléguée syndicale FO.

 

De son côté, Frédéric FONCEL patron du syndicat de la police municipale FO, affirme être majoritaire avec plus de 30 adhérents. S'il a été présenté une vague pétition reprenant 30 signatures, rien ne peut corroborer ses affirmations. De ce que nous avons pu constater, il n'y a jamais plus d'une dizaine d'agents sur le mouvement dont certains ne sont pas policiers à LEVALLOIS-PERRET mais syndicalistes.

 

Christophe SCHNEIDER source : LEVALLOIS-PERRET : le Patron du Syndicat de la Police Municipale dans le délire selon FO - Paris.maville.com

 

foncel bean

 Maville.com  

Partager cet article

Repost 0
Published by SIPM - EUROCOP