Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 15:47

logo GN

 

COMMUNIQUE

 

Devant les règlements de comptes à l'arme de guerre automatique certains élus de Marseille (et de gauche !) réclament l'intervention de l'Armée pour rétablir l'ordre. 

 

L'"Armée" certes  mais laquelle ? Les militaires des armées "classiques" ne sont pas vraiment formés pour travailler en secteurs difficiles dans un pays malgré tout en paix. La situation de Marseille ne pose pas encore un péril majeur de sécurité nationale. Et si l'on confiait ces missions à l'Armée nul doute que les courageux politiques et autres associations groupusculaires grassement subventionnées, seraient les premiers à abandonner nos soldats en rase campagne pour les laisser se débrouiller face à la justice ordinaire et au lynchage médiatique.    

 

Que l'on sache les gendarmes gardes mobiles sont bel et bien des MILITAIRES , formés à des missions de police et de rétablissement de l'ordre public dans les cas les plus difficiles. Ils disposent du matériel tant en armement qu'en moyens de transports blindés ou en moyens aériens. Ce sont eux les MILITAIRES qu'il faut envoyer à Marseille .

 

On emploie les militaires selon leur formation, on n'enverrait pas des marins sauter en parachute ou des parachutistes commander un porte avion dans une tempête !

 

Qui plus est les paras ont déjà donné en matière de maintien de l'ordre et on leur rapproche encore aujourd'hui d'avoir rétabli l'ordre à Alger et d'avoir mis fin aux attentats aveugles à la bombe qui frappaient les civils dans les lieux publics.

 

Les gardes mobiles doivent donc être déployés en masse et DURABLEMENT à Marseille avec les moyens adéquats.

 

Mais cela ne suffira pas. Il faut à Marseille des équipes d'investigation de la Police Nationale chargées d'effectuer des enquêtes poussées pour mettre hors d'état de nuire les groupes criminels.

 

Enfin il faut à Marseille une véritable Police Municipale armée qui dissuadera et sanctionnera les délinquants de voie publique . La situation actuelle de Marseille est dûe en partie à l'absence -disons même au REFUS- du maire actuel, pendant des années, d'assumer son rôle de maire en matière de Sécurité Publique ! Et ce avec l'aide de syndicalistes planqués .

 

Tout cela ne fonctionnera bien entendu qu'avec un SUIVI de la Justice qui doit être extrêmement ferme .

 

SIPM-FPIP/EUROCOP le 31/08/2012

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by SIPM - EUROCOP - dans Communiqués