Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 18:00

Gaudin-copie-1.jpgQUESTION : que fait le Maire de Marseille Jean-Claude GAUDIN ?

 

Pour éviter le vol de son deux-roues, il faut l'attacher à un point fixe, l'antivol doit

Pour éviter le vol de son deux-roues, il faut l'attacher à un point fixe, l'antivol doit "prendre" les deux tubes de fourche et un bâton de roue, si possible en passant au-dessus des étriers de frein. Et surtout, il faut se garer dans un endroit passant et éclairé.

Photo Bruno Souillard

 

Quand vous associez des embouteillages quotidiens et des conditions météo favorables, vous avez un terrain propice au développement du deux-roues. C'est particulièrement le cas pour Marseille et les Bouches-du-Rhône. Et parallèlement, vous avez un autre "marché" qui se développe, celui du vol.

Notre département et singulièrement la cité phocéenne détiennent, selon les chiffres de l'Office national de la délinquance et des réponses pénales, le record national avec 4,4 vols pour 1000 habitants. Dans les Bouches-du-Rhône, on a constaté sur les dix premiers mois de l'année 2011 12% de vols en plus. 2 683 deux-roues ont été volés sur 11 530 immatriculés.

Un vol sur cinq est commis en région Paca

Plus largement, un vol de deux-roues, motos ou scooters, sur cinq, est commis dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Scooteriste depuis 30 ans, j'ai subi comme nombre d'utilisateurs des vols à répétition. Quatre scooters de toutes marques, toujours enchaînés et même l'un d'entre eux attaché à un encadrement d'arbres qui a étéscié. Prudent ou pas, on est de toute façon exposé. Un motard et scooteriste sur cinq a subi un vol.

"J'ai choisi depuis des années de rouler sur des machines relativement anciennes que je ne lave pas,
indique Guy Buisine, président du Vespa Club de Marseille. Je sais que les 125 Grand Turismo, les scooters un peu clinquants sont ciblés alors je m'abstiens."Marseille, comme d'autres villes, subit des vols avec violences sur des machines haut de gamme comme le TMax de Yamaha, un scooter 500 cm³ et, encore plus, le très prisé Gilera GP 800 qui coûte la bagatelle de 9 000 euros.

Un marquage par puce ?

"J'ai eu un client militaire plutôt baraqué qui s'est fait braquer au feu rouge,
raconte l'un des conseillers de la Mutuelle des Motards. Mais il faut savoir que 95% des vols se font par enlèvement : les deux roues sont chargés dans des camionnettes pour un entrepôt, une ruelle tranquille où le cadenas va être découpé ou la machine mise en pièces. "Il y a un marché local parallèle pour les pièces, explique Éric Marot, spécialiste de la "classification" des modèles. Mais à cela s'ajoute un trafic qui passe par le port pour l'exportation. Et au niveau de la région, des machines partent vers l'Italie."

Les accessoires subissent aussi la loi des voleurs. Même si c'est pratique, plus question de laisser un casque sous la selle. Des modèles comme le MBK Skycruiser ou son jumeau le Xmax Yamaha avaient une "faiblesse" qui permettait une ouverture facile sans les clés et de "faire son marché". Elle vient d'être corrigée. Alors, il existe des réponses technologiques.

Identicar, qui regroupe toutes les protections pour deux-roues met en avant un "marquage" par puce RFID en plus du gravage sur les pièces essentielles. Et le système autonome "Traqueur", qui existe depuis trois ans pour les deux-roues et permet de les géolocaliser rapidement, va être intégré dès janvier par certaines marques, notamment Yamaha qui est largement touchée par les vols sur les modèles neufs. Mais certains voleurs savent le mettre hors circuit.


Le top 10 des machines les plus volées

Les statistiques, comme les mini-jupes, semblent montrer beaucoup mais cachent l'essentiel. Pour les vols de motos et de scooters, qui représentent 50% des vols de véhicules légers quand il n'y a qu'un deux-roues pour dix voitures, il faut être prudent. "Nous mettons en rapport le nombre de véhicules sur le marché et la fréquence du nombre de vols des différents modèles chez nos assurés, indique Éric Marot, responsable classification à la Mutuelle des Motards. Il ne faut pas prendre en compte seulement le nombre de deux-roues volés."

Ainsi, pour cette compagnie, représentative pour ce secteur et bien implantée en Paca, le top ten des machines les plus volées est :
- Le scooter TMax 500
- la Triumph 675 Street
- La Triumph 1050 Triple Speed
- La Kawasaki Z 750 (elle subit beaucoup de vols mais il y a en beaucoup en circulation)
- Le scooter Yamaha 125 Yamaha XMax
- Le scooter Yamaha Majesty
- Le scooter Suzuki 650 Burgmann
- Le scooter Suzuki 125 Burgmann
- La Kawasaki Z100
- La Yamaka YZS 125

Sans classement véritable, la liste des modèles les moins volés est la suivante : la Suzuki 650 Bandit, la Honda 125 S-Wing, la Honda 125 Varadéro, la Yamaha 1300 FJR, la BMW R1200RT, la BMW R1200GS, le scooter Peugeot 125 Satélis. Il faut savoir que les modèles taïwanais ou coréens comme Kymco, Daelim, Sym, les modèles chinois se volent peu. Notamment parce qu'ils ne permettent pas de faire de "roue arrière". Les Harley échappent aussi à la convoitise car le marché des pièces se cantonne aux amateurs.

Retrouvez aujourd'hui dans La Provence nos conseils pour protéger son deux-roues

 

Philippe LARUE

Partager cet article

Repost 0
Published by SIPM - EUROCOP - dans Sécurité