Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 17:38

Comment les élus de gauche responsables peuvent-ils être crédibles ? Supprimer la Police Municipale est totalement IRRESPONSABLE . Il est temps qu'en France nous ayons une gauche réaliste et moderne !

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Municipales : la liste de gauche dans la douleur

Source :  
 
SÉBASTIEN THOMAS | 08.12.2010, 07h00

Dix-sept heures cinquante-cinq. C’est l’heure à laquelle la liste d’union de la gauche pour le second tour des élections municipales de Noisy-le-Sec a été déposée hier en préfecture. Soit cinq minutes avant la clôture officielle, et plusieurs heures après celle de la droite, conduite par Laurent Rivoire (NC). C’est dire à quel point les 39 noms ont fait l’objet de tractations acharnées.

Alda Pereira-Lemaître, la maire sortante PS, a finalement été placée en quatrième position, malgré la réticence des Verts.
Les discussions avaient mal commencé, les Verts ne voulant pas de la mairesortante.A22 h 30,lundi,lePSa même claqué la porte. Les contacts se sont poursuivis, malgré tout, de manière informelle. Dans un premier temps, Alda Pereira-Lemaître est proposée en 8e position. « Pour un maire en exercice, c’est humiliant et inacceptable »,confie l’un des protagonistes.

La colère de la maire sortante

Piquée au vif, Alda Pereira menace de maintenir sa liste, ce qui aboutirait à une triangulaire. Toute la nuit, les téléphones vont chauffer. La matinée d’hier ne permet pas de sortir de l’impasse. A midi, , président PS du conseil général, est obligé de bousculer son emploi du temps et rentre vite à Bobigny pour déjeuner avec la maire sortante. A partir de 16 heures, c’est la réunion de la dernière chance dans son bureau…qui a l’énorme avantage d’être situé dans le même bâtiment que la préfecture. « Nous avions un tiers des voix, nous voulions un tiers des places, assure Philippe Guglielmi, patron de la fédération PS. Personne ne voulait prendre le risque de faire gagner la droite. » Finalement, une solution est trouvée avec, dans l’ordre, Gilles Garnier (PC), Anne Déo(Verts),Mohammed Mechmache (SE), Alda Pereira-Lemaître (PS)et Jean-Paul Lefebvre(PS).
« Si nous avons mis autant de temps, c’est parce la famille socialiste a eu du mal à se rassembler, lâche Gilles Garnier. Mais maintenant, nous sommes prêts. » Cette nouvelle liste a déjà fait une victime : les deux candidats PRG qui disparaissent sur l’autel du fameux pacte républicain. « C’est scandaleux, fulmine Gérard Cosini, patron de la fédération départementale. Nous avions un accord avec le PS et il a été trahi. C’est la troisième fois après les régionales et les sénatoriales. » L’autre victime collatérale de cette liste accouchée dans la douleur risque d’être la police municipale. Il semblerait, sauf revirement de dernière minute, qu’elle soit amenée à disparaître, comme l’avait promis Gilles Garnier, et remplacée par un service de tranquillité publique composé d’éducateurs.

bisounours cadavre grand

Partager cet article

Repost 0
Published by Syndicat indépendant de la police municipale - dans Politique