Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 16:43

La nuit de mercredi à jeudi a été particulièrement animée à Ozoir-la-Ferrière. La police municipale est tombée nez à nez avec des malfaiteurs chevronnés. Des coups de feu ont même été tirés. Il n'y a eu aucun blessé. Sur place, les cambrioleurs qui voulaient s'attaquer au magasin Bricomarché ont abandonné leur véhicule. Une Audi volée dans laquelle les policiers ont trouvé un pistolet électrique et une batte de base-ball.

 

 

Retour sur cette soirée particulièrement périlleuse.

L'Audi volée a foncé sur lui

Vers 22 h 30, un riverain alerte la police. Il aurait vu une Audi rôder à proximité du magasin Bricomarché. Quatre hommes sont à bord. Ils sont encagoulés, gantés et probablement armés. Dès l'alerte donnée, les policiers nationaux préviennent leurs collègues municipaux qui patrouillent à proximité de l'établissement en question. Effectivement, lorsque les deux équipages de la police municipale débarquent sur le site, ils comprennent vite que les malfaiteurs ne sont pas là pour plaisanter. Manifestement, ils sont là pour s'attaquer au Bricomarché. L'un des policiers descend de voiture. C'est à ce moment-là que l'Audi fonce directement sur lui.
Le policier ne perd pas son sang-froid et tire avec son pistolet en direction du véhicule. Il va d'ailleurs faire usage de son arme à plusieurs reprises. Appuyant à fond sur l'accélérateur, le chauffeur de la voiture s'enfuit. Il percute un peu plus loin un muret. Les quatre occupants abandonnent sur place l'Audi et prennent la fuite à pied en direction de la forêt qui se trouve tout à côté. Ils ne seront pas retrouvés.
La police judiciaire de Melun a été chargée de l'enquête. Au cours de leurs investigations, les policiers ont ainsi pu savoir que l'Audi avait été volée dans l'Aisne et aurait servi à un home jacking dans la Marne. Prévenu sur son lieu de vacances de ce qui venait de se passer dans sa commune, le maire UMP Jean-François Oneto fait remarquer : « Ce qui vient d'arriver est rarissime. Les dix-huit policiers municipaux d'Ozoir sont armés depuis les années 1980 et c'est bien la première fois qu'ils font usage de leurs pistolets dans de telles conditions. » Il ajoute : « Certes, ils ont suivi des formations très pointues et tournent 24 h/sur 24 et 7 jours sur 7 dans la commune qui d'ordinaire est plutôt calme. Il s'avère que dans le cas présent ils se sont frottés à une équipe organisée, chevronnée, qui se déplace de département en département, d'où la dangerosité d'intervenir dans ce type d'action. » Jean-François Oneto compte bien les féliciter « pour leur bravoure. Ceci étant, mettre sa vie en péril quand on est policier municipal, ce n'est quand même pas naturel ! ».

Le Parisien http://www.leparisien.fr/melun-77000/un-policier-municipal-tire-sur-les-malfaiteurs-18-07-2009-583841.phplogo PM

Partager cet article

Repost 0
Published by SIPM - EUROCOP - dans Presse et police municipale