Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 18:37

C'est un véritable SCANDALE passé pratiquement inaperçu .

 

Après avoir ouvert la Police Municipale par voie de détachement empêchant les méritants reçus aux concours de trouver des postes le gouvernement vient de porter un coup fatal à la catégorie B .

 

En effet lors de la création des concours de chefs de service a été mis en place un système sélectif et méritoire qui permettait aux reçus de bénéficier d'un niveau certain de recrutement .

 

De nombreux gradés étant incapables d'être reçus on a créé un examen d'intégration qui a fait que beaucoup d'entre eux ont fini par être reçus à l'usure" .

 

Mais le gouvernement vient de faire encore pire : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=?cidTexte=JORFTEXT000023896613&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id

 


Les recrutements opérés au titre des 1° et 2° de l'article 39 de la loi du 26 janvier 1984 susvisée interviennent dans le grade de chef de service de police municipale selon les modalités prévues au 2° de l'article 4 et aux articles 8, 9 et 30 du décret du 22 mars 2010 susvisé et selon les modalités suivantes.
Peuvent être inscrits sur la liste d'aptitude prévue au 2° de l'article 4 du décret du 22 mars 2010 susvisé :
1° Les fonctionnaires relevant du cadre d'emplois des agents de police municipale et du cadre d'emplois des gardes champêtres comptant au moins huit ans de services effectifs dans leur cadre d'emplois en position d'activité ou de détachement et qui ont été admis à un examen professionnel organisé par les centres de gestion ;
2° Les fonctionnaires relevant du cadre d'emplois des agents de police municipale titulaires du grade de brigadier-chef principal ou de chef de police comptant au moins dix ans de services effectifs dans leur cadre d'emplois en position d'activité ou de détachement.
L'inscription sur les listes d'aptitude ne peut intervenir qu'au vu des attestations établies par le Centre national de la fonction publique territoriale précisant que l'agent a accompli, dans son cadre d'emplois d'origine, la formation continue obligatoire prévue à l'article L. 412-54 du code des communes et dont l'objet et les modalités sont fixés par le décret du 20 janvier 2000 susvisé.

 

 Ce qui constitue un véritable SCANDALE en soi . Pourquoi ? Parce que les avancements de grade en catégorie C n'ont aucune valeur . Ils dependent du bon vouloir du maire et ne sont sanctionnés par aucun examen .

 

Beaucoup de chefs, peu d'indiens . L'armée à Bourbaki . Ceux qui ont fait l'effort de réussir des concours difficiles se retrouvent ainsi confrontés à des "collègues " ayant les mêmes galons qu'eux , ainsi qu'avec des détachés qui prennent les postes et empêchent la mobilité .

 

 C'est un coup fatal qui vient d'être porté à la "professionnalisation" de la Police Municipale . Tant mieux pour les collègues qui ne bénéficieront , ils auraient tort de se priver .

 

Mais brader les grades comme on vient de le voir est une honte .

 

Il est certain que le Secrétaire d'Etat à la Fonction Publique , Georges Tron , est lui même devenu avocat par "équivalence" (ce qui est bien pratique) . Mais soyons fous : les reçus aux CONCOURS de catégorie B demandent maintenant à être intégrés à l'ENA sans concours .

 

Y'a pas de raison messieurs les énarques . Eux aussi voudraient bien  accéder par démagogie à l'"upper class" de la République . Que vous servez pour beaucoup fort mal !

 

(PS merci aux syndicats véreux qui ont laissé passer cela )

 

 B/N le 23/04/2011drapeau-france-republique-bananiere

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Syndicat indépendant de la police municipale - dans Communiqués