Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2012 6 07 /07 /juillet /2012 16:43

logo PMRéponse du SIPM-FPIP/EUROCOP au FFSU ( Le Forum Français pour la Sécurité Urbaine) : 

 

-Les Policiers Municipaux ne sont pas des "personnels de la fonction publique territoriale" comme les autres. Ils sont, comme les sapeurs-pompiers professionnels, des fonctionnaires chargés d'une mission de sécurité publique. Nous ne croyons pas avoir vu, dans un département, des pompiers sans casque ou n'assurant pas certaines missions sous prétexte qu'ils sont "employés" par le président du Conseil Général !!!!! 

 

- Le SIPM-FPIP/EUROCOP rappelle que les maires sont des représentants de l'Etat sur la commune, qu'ils y ont en charge la sécurité publique et qu'ils exercent leurs pouvoirs de Police sous l'autorité du Préfet et du Procureur de la République : dans ce cadre il est inconcevable que les maires fassent ce qu'ils veulent selon leur fantaisie.  

 

-Le FFSU montre son vrai visage : celui d'une sorte de lobby des élus locaux qui a comme crédo : "Le maire a toujours raison et doit faire ce qu'il veut. "

 

-La Police Municipale  n'a pas vocation a être la "supplétive " de la Police Nationale pour la simple et bonne raison que la Police d'Etat a comme première mission la défense des institutions, ce qui n'est pas le cas de la Police Municipale. De même il n'est pas question de transférer à la Police Municipale les missions de Police Judiciaire. Pour le reste le FFSU jette là également le masque : il s'agit de considérer la Police Municipale comme une sous police qui ne soit pas chargée de la lutte contre la délinquance de voie publique . On en voit les résulats à Amiens, ville de Mlle Thérouin ! Il en est de même à Marseille où la situation catastrophique vient en grande partie du refus du maire, pendant des années, d'employer la Police Municipale comme il le fallait ! Le FFSU a une vision vichyste de la Police en France : alors que la Révolution avait placé la Police sous la responsabilité des maires, le Maréchal Pétain par la loi du 23 avril 1941, a étatisé la Police Municipale, créant la Police Nationale. Moralité le FFSU ne connait que ce modèle !

 

-La doctrine d'emploi de la Police Municipale ne doit pas être définie par le Maire mais par l'Etat central (que le maire représente) . La Police Municipale -qui doit être renommée POLICE TERRITORIALE- ne doit plus être à la merci du politique et doit fonctionner de la même manière sur le plan général dans toutes les communes de France . Ainsi il est nécessaire de généraliser les Polices Municipales et de les équiper des moyens de défense nécessaires, c'est à dire les armer.

 

-Le FFSU explique que les maires doivent pouvoir faire ce qu'ils veulent de la Police Municipale : imaginez qu'il dise la même chose des officiers d'Etat Civil !!!!!!! On imagine bien que l'Officier d'Etat Civil ne peut faire comme il le souhaite en matière d'actes de naissances, de mariage ou de décès !!! Il est parfaitement cohérent qu'il en soit de même pour la Police Locale ! La République est une et indivisible , la commune n'est pas une principauté !

 

SIPM-FPIP/EUROCOP le 08/07/2012

 

 

 

 

 

Communiqué du FFSU : pour un débat serein sur les services de police municipales

 Le Forum Français pour la Sécurité Urbaine, dont Emilie Thérouin, maire adjointe de la ville d’Amiens, est membre du bureau lui exprime toute sa solidarité face aux attaques dont elle fait l’objet par certains syndicats de police municipale.

Le FFSU réunit plus de 120 collectivités dont les plus importantes en termes de population sont dotées d’un service de police municipale allant de 5 à  200 agents.

Le FFSU a voté le 28 mars 2012 une résolution rappelant que les maires sont les employeurs des agents de police municipale et qu’à ce titre ceux-ci sont des personnels dela Fonction PubliqueTerritoriale, placés sous l’autorité de Maire et mettant en oeuvre les objectifs déterminés par le projet municipal. Dans ce cadre, es polices municipales  doivent se doter d’une doctrine d’emploi définie par le Maire et en conséquence elles n’ont pas vocation à être un service supplétif de celui de la police nationale dans sa lutte contre la délinquance

Le Forum appelle les syndicats et organisations professionnelles, responsables dela Fonctionpublique territoriale, et les associations poursuivant la recherche de la valorisation des polices municipales à entamer un dialogue serein. Il demande au Ministre de l’intérieur de présider ce dialogue.

Partager cet article

Repost 0
Published by SIPM - EUROCOP - dans Communiqués