Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 13:57

http://www.midilibre.com/articles/2011/03/19/UZES-La-police-de-nuit-intercommunale-entre-en-service-1569067.php5

 

 

  Plus d'une centaine de candidats de toute la France ont postulé pour rejoindre la nouvelle police intercommunale, dont la création a été décidée en 2010 par la communauté de communes du Pont du Gard (Midi Libre du 15 octobre 2010). Les quatre agents retenus ont pris leurs fonctions depuis le 1er mars. Ils viennent de Beaucaire, Aigues-Mortes, des Angles et de la banlieue lyonnaise, où ils étaient policiers municipaux.

Principale différence avec la police intercommunale, l'étendue du territoire ! La communauté de communes compte seize communes sur 250 km2.

«   Actuellement, le travail consiste essentiellement à une découverte du territoire et à une prise de contact avec les élus, pour voir quelles sont leurs attentes », explique Stéphanie Mathieu, responsable de ce nouveau service de police.

La nouvelle équipe rencontre aussi tous les intervenants avec lesquels elle va être amenée à travailler : pompiers, gendarmes, policiers municipaux... Ou encore la police intercommunale de l'Uzège, qui existe depuis plusieurs années, sur le même principe. «   Il s'agit d'une police de nuit qui agit en complément des gendarmes et les polices municipales existantes. En aucun cas nous ne nous substituons à eux », précise Stéphanie Mathieu.

 

Des rondes de nuit sur les seize communes
Les brigades tourneront de nuit sur l'ensemble du secteur pour des rondes de surveillance et disposeront des mêmes missions qu'une police municipale classique : des contrôles routiers, interventions sur des flagrants délits, troubles de l'ordre public, tapages nocturnes, incivilités, vols ou dégradations de véhicules, cambriolages...

«   Avec l'arrivée de la saison estivale, il faut également gérer l'afflux touristique sur certains secteurs », rappelle Stéphanie Mathieu.

  Les missions de surveillance nocturne débuteront début avril, dès l'arrivée des véhicules de service. Pour autant   les policiers ne chôment pas puisqu'ils ont déjà procédé à une interpellation pour dégradation de bien public à Meynes   . « On a un bon retour de la population. Certains sont surpris de nous voir, notamment dans les petites communes qui ne disposent pas de police municipale », notent les policiers.

À noter que ces agents seront armés (armes de 4e et 6e catégories). Ils ne seront pas en contact direct avec la population (pas de local ouvert au public puisque leur mission est d'être sur le terrain, la nuit). En cas de problème, il faut faire le 17.

logo PM

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Syndicat indépendant de la police municipale - dans Presse et police municipale