Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 16:51

Le gouvernement tente de faire croire que les effectifs de la Police Nationale et de la Gendarmerie vont augmenter suite à la politique menée par le très méchant Nicolas SARKOZY. 

 

Seulement le même Sarkozy avait décidé que l'Administration Pénitentiaire, chargée de la Sécurité Publique, allait peu à peu prendre en charge les missions de transport des détenus. 

 

A cette fin, les collègues ont suivi des formations afin d'intégrer les PREJ, et les surveillants petit à petit, transportaient les détenus en extraction judiciaire. 

 

C'était une bonne idée, les surveillants étaient contents d'avoir des missions plus variées pour ceux que cela intéresse, les gendarmes et policiers nationaux retrouvaient leur place sur la voie publique et se débarassaient de missions indues. 

 

C'était sans compter sur Madame TAUBIRA qui a gelé en toute discrétion pour 2013 la croissance des E/J dans l'Administration Pénitentiaire avant peut être de les supprimer . 

 

Ainsi le gouvernement réussit un exploit : déplaîre aux policiers nationaux, aux gendarmes et aux collègues de terrain de l'Administration Pénitentiaire. 

 

Juste un chiffre : par jour ces missions bloquent 3000 policiers nationaux et gendarmes qui seraient plus utiles ailleurs... A protéger les citoyens sur la voie publique . 

 

La FPIP/EUROCOP vient de saisir Manuel Valls sur cette question qui mérite une réponse urgente. 

 

SIPM-FPIP/EUROCOP le24/11/2012

 

Le Secrétaire Général Fédéral

Paris, le 12 nov. 12

 

Monsieur Manuel VALLS

Ministre de l’Intérieur

Ministère de l’Intérieur

Place Beauvau

75800 PARIS cedex 08

 

Objet : extractions judiciaires.

Monsieur le Ministre, 

Le budget 2013 de l’Administration Pénitentiaire semble indiquer qu’un moratoire est mis en place sur le 

dossier des extractions judiciaires dans l'attente du retour des Inspections et de l'arbitrage de Madame le 

Garde des Sceaux.

Il n'y aura donc aucune extension supplémentaire de missions d'Extractions Judiciaires en 2013.

Ces missions, toujours assurées actuellement par les forces de police nationale et de gendarmerie , 

occupent à peu près 3000 fonctionnaires de police et militaires par jour. 

Les policiers nationaux et gendarmes, à notre sens, seraient plus à leur place à assurer leurs missions de

voie publique, tandis que nos collègues du personnel de surveillance de l’Administration Pénitentiaire nous 

semblent tout à fait aptes à assurer ces missions de transferts des détenus. 

Il nous semble donc paradoxal d’annoncer des hausses d’effectifs dans la Police Nationale et dans la 

Gendarmerie et un redéploiement sur le terrain, tout en annonçant en catimini le « gel » des pôles 

d’extraction judiciaire (PREJ) de l’Administration Pénitentiaire. 

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre de l’Intérieur, l’expression de mes salutations respectueuses et

ma très haute considération

 

Claude CHOPLIN

 

A P

Partager cet article

Repost 0
Published by SIPM - EUROCOP - dans Sécurité