Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 16:41

Christian ESTROSI, Député - Maire de Nice, Président de la Commission consultative des polices municipales (CCPM), estime que le reportage diffusé hier soir sur M6 intitulé « Polices municipales : les nouvelles forces de l’ordre » dénonce le fossé qui peut exister au sein d’un seul et même corps, celui de la Police Municipale.

Ce reportage démontre qu’il est urgent de travailler sur une doctrine d’emploi, ce qui passera par une véritable reconnaissance institutionnelle et une professionnalisation du cadre d’emploi.

Selon Christian ESTROSI « Même si ce reportage met en avant les qualités de la police municipale niçoise, il souligne avant toute chose l’hétérogénéité des polices municipales de France, en matière de missions dédiées ou encore de formation à l’armement.

Par ailleurs, je regrette profondément certaines images à charge qui tendent à déprécier l’image et la mission des policiers municipaux.

Je souhaite d’ailleurs que la part des interpellations réalisée par la Police Municipale puisse être clairement identifiée dans les statistiques nationales de lutte contre la délinquance. Je rappelle, qu’ici à Nice, la Police municipale a procédé, en 2012, à 2 678 interpellations avec un taux d’élucidation de 100%, dont un quart grâce à la vidéo-protection. Ces bons résultats de la Police Municipale doivent être valorisés.

La police municipale est la troisième force de sécurité de notre pays. Elle représente l’Autorité et à ce titre elle doit être respectée pour le travail remarquable qu’elle accomplit.

Conscient de cette réalité, la CCPM que je préside avait formulé en mars 2012 un certain nombre de propositions pour améliorer le cadre d’emploi des policiers municipaux. J’avais également posé les bases d’une doctrine d’emploi commune à toutes les polices municipales de France respectueuse des pouvoirs de police des maires.

Plusieurs rapports ont été remis au Ministre de l’Intérieur sur la question. Malheureusement, cela va faire un an que les travaux de la Commission sont interrompus.

Aussi, je demande instamment au Ministre de l’Intérieur qu’il réunisse, au plus tôt, une Commission afin que nous puissions poursuivre nos travaux pour proposer des avancées particulièrement attendues de la profession. ».

 

police-de-proximite

Partager cet article

Repost 0
Published by SIPM - EUROCOP - dans Sécurité