Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 18:41

On le craignait : C'est confirmé. François HOLLANDE est défavorable à la Police Municipale. Pour lui c'est à l'Etat, dans son esprit à l'Etat "central" d'assurer la sécurité publique, comme si l'Etat Central était le garant d'une égalité des citoyens en présence policière. Il suffit de passer du 8ème arrondissement de Paris à la Banlieue pour se convaincre du contraire : les policiers NATIONAUX sont bien plus nombreux dans les "beaux quartiers" que des les cités défavorisées !!!!! En revanche les Policiers Municipaux sont fort nombreux dans les "zones sensibles".

 

De nombreux maires de gauche sur le terrain le savent en tant que Maires, donc représentants de l'ETAT sur la commune et ayant en charge la Sécurité Publique etHollande-copie-1.jpg mènent , avec les Policiers Municipaux, une politique de prévention ET de répression de la délinquance efficace.

 

Pour le grand public une simple évidence : les sapeurs-pompiers civils , qui assument une partie de la Sécurité Publique, dans leur domaine particulier mais essentiel, ne sont pas des fonctionnaires de l'Etat central, mais des fonctionnaires territoriaux, comme les Policiers Municipaux.

 

François Hollande ne l'a pas compris. Il reste sur une vision "jacobine" , héritée non de la révolution mais du décret du 23 avril 1941 de Vichy qui a étatisé les services de Police Municipale durant l'occupation.

 

La France serait ainsi un des très très rares pays au monde qui n'a pas besoin de Police Locale. Pourtant la Police Nationale, qui reste indispensable, n'est pas adaptée à la véritable Police de Proximité.

 

Que vous alliez en Belgique, en Italie, en Espagne etc vous trouverez des Policiers Municipaux ou équivalents.

 

Monsieur Hollande ne le sait pas ? L'exemple d'EVRY (91) devrait pourtant lui ouvrir les yeux : C'est bien l'action du maire socialiste local qui a permis les résultats spectaculaires en matière de sécurité. A l'opposé, à Marseille, le maire UMP Gaudin disait peu ou prou la même chose que François Hollande: on a vu les résultats !

 

B/N SIPM/EUROCOP le 06/02/2012

 

"Au cours des dix dernières années les polices municipales se sont fortement développées, mais cette situation n’est pas satisfaisante et la police doit rester d’abord une police nationale. Des inégalités territoriales et sociales ont émergé. Une forte inégalité ressort  de ce constat sur le plan géographique : plus de la moitié des policiers municipaux sont concentrés dans quatre régions (Ile-de-France, Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon et Provence-Alpes-Côte d’Azur). Officiellement aujourd’hui, le ministère de l’intérieur n’adapte pas le volume des effectifs de policiers affectés dans une ville en fonction de la présence ou pas d’une police municipale."

http://francoishollande.fr/actualites/securite-et-prevention-francois-hollande-sur-le-terrain-a-dijon/

Partager cet article

Repost 0
Published by SIPM - EUROCOP - dans Communiqués