Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 16:07

Securité valls

 

POUR L’INTÉRIEUR, pas de surprise puisque François Rebsamen, responsable du pôle sécurité dans l’équipe de François Hollande, est  l’un des candidats les plus sérieux pour rafler le siège. Manuels Valls, l’autre prétendant non avoué et directeur de la communication du candidat PS, aurait toutefois la préférence des policiers. Ces derniers reprocheraient au sénateur-maire de Dijon de cultiver les anciens réseaux Joxe (ndlr : François Rebsamen a été chef de cabinet de Pierre Joxe, ministre de l’Intérieur de 1984 à 1986 et de 1988 à 1991). Ce qui ne plaît guère aux commissaires et aux syndicats, avec une partie desquels François Rebsamen n’a que peu de contacts, souligne Le Monde. Au QG de François Hollande, un proche du candidat socialiste affirme même « qu’en s’emparant de la présidence du groupe PS au Sénat, François Rebsamen s’est lui-même mis des bâtons dans les roues ».
Toujours d’après le quotidien,  un autre Bourguignon, le député de Saône-et-Loire Arnaud Montebourg,  aurait quelques chances de se voir confier le ministère de la Justice en cas de victoire. Peu probable toutefois, André Vallini, le responsable du pôle justice et intime de François Hollande, aurait la préférence de ce dernier .

 

http://www.gazette-cotedor.fr/2012/04/18/ministere-de-linterieur-les-policiers/

 

François Rebsamen? Manuel Valls? Un tandem Jean-Marc Ayrault-Delphine Batho, si Matignon échappait au maire de Nantes? Alors que les spéculations sur le futur occupant de la Place Beauvau s'intensifient, et que l'équipe de Claude Guéant fait ses cartons, une chose est sûre, Alain Bauer, l'omniprésent criminologue, ne sera pas sur la photo, en janvier 2013, pour la présentation des chiffres de la délinquance (une tradition que M. Rebsamen, chargé des questions de sécurité dans la campagne de François Hollande, souhaite de toute façon supprimer).

Le président du conseil d'orientation de l'Observatoire national de la délinquance (ONDRP),  président du conseil d'administration du Conseil supérieur de la formation et de la recherche stratégique (CSFRS), président du groupe de contrôle des fichiers de police et de gendarmerie, va présenter sa démission de ces trois fonctions, dès le gouvernement constitué. Une manière d'acter la défaite de celui qui l'a nommé directement ou indirectement, Nicolas Sarkozy. Il s'agit, aussi, de ne pas encombrer son ami Manuel Valls, s'il venait à s'installer Place Beauvau ou même à Matignon (dont l'ONDRP dépend). Il est peu probable, toutefois, qu'Alain Bauer disparaisse complétement du paysage...

http://delinquance.blog.lemonde.fr/

Partager cet article

Repost 0
Published by SIPM - EUROCOP - dans Politique