Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 19:09

Un homme de 38 ans décède lors d'une intervention de la Police Nationale à Colombes .

 

Nos collègues, qui ont bien entendu notre entier soutien , ont fait usage du fameux pistolet à impulsion électrique le TASER .

 

Cette affaire démontre plusieurs choses :

 

-Le Taser provoque une polémique journalistique amplifiée par des organisation de "défense des droits de l'homme" et  par le communiqué du SNPM-CFTC qui demande un  "moratoire" à l'utilisation du Taser par les Policiers Municipaux .

 

-Cette affaire démontre surtout que le Taser n'est pas "l'arme miracle" qui marche à 100 % comme elle est pourtant vantée .

 

En effet , selon nos informations, nos collègues de la Police Nationale ont fait usage à deux reprises de leur Taser ce qui démontre que , dans certains cas, le Taser n'est pas efficace . Et qu'il n'est aucunement une garantie de neutralisation fiable à 100 % .

 

Nous rappelons que, suite à l'assassinat de notre collègue de la Police Municipale, Aurélie FOUQUET , on nous a présenté le taser comme l'arme par excellence pouvant être utilisée par la Police Municipale .

 

Or le Taser est une arme INTERMEDIAIRE , comme les bâtons de défense ou les aérosols lacrymogènes incapacitants . En AUCUN CAS il ne présente d'intérêt lors d'une confrontation avec un individu armé d'une arme à feu  (dans le cas d'Aurélie FOUQUET rappelons que son collègue a répliqué avec un revolver ce qui a mis en fuite les tueurs et en a blessé un  laissant des traces exploitables par la Police scientifique )  

 

En réalité le TASER est un outil qui permet d'interpeller un invividu violent avec le moins de force possible tout en  évitant le contact . Clairement il n'est utile que dans un nombre limité de cas et ne saurait donner "bonne conscience" aux autorités pour la sécurité des fonctionnaires de sécurité publique, dont les policiers municipaux .

 

 

Sur sa dangerosité présumée il faut quand même rappeler une évidence scientifique : si le voltage du TASER paraît élevé et impressionne les ignorants , l'ampérage délivré par cet engin est extrèmement faible , de l'ordre de milliampères, soit un ampérage INFERIEUR à une banale décharge d'électricité statique parfois ressentie lorsq'on retire son pull .

 

Dans ces conditions nous ne voyons pas bien comment un ampérage aussi faible  pourrait causer la mort .

 

En revanche, sur un individu fragile, la douleur et le stress provoqués par le Taser peuvent sans doute amener la mort , comme d'ailleurs une intervention strictement physique de la Police, du gaz lacrymogène ou un bâtonde défense .

 

Il faut donc raison garder . Les scientifiques peuvent apporter des réponses , mais il nous semble que le Taser n'est ni une arme "miracle" , ni un outil de mort .

 

Et nous ne pouvons, TASER ou pas, demander un bilan de santé à toute personne prise de crise violente dans le cadre de nos fonctions .

 

Sur le fond, le très faible ampérage de l'engin, répétons le, ne nous semble pas dangereux .

 

Et il semble bien que si la personne interpellée et décédée à Colombes l'avait été sur une intervention classique sans utilisation de TASER , après enquète sur des recherches d'éventuelles violences illégitimes, il n'y aurait pas de polémiques . 

 

Il ne semble pas impossible du tout que des personnes fragiles et dans un  état d'excitation extrème décèdent malheureusement de causes naturelles lors d'une intervention de police , même avec toutes les précautions possibles .  

taser.gif

 

MAIS ET C'EST LE PLUS IMPORTANT : NOUS NOUS ELEVONS CONTRE CEUX QUI VOUDRAIENT REMPLACER NOS ARMES DE DEFENSE PAR DES TASER .

 

Certains élus ont cette idée en tête nous le savons .  

 

B/N le 30/10/2010

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Syndicat indépendant de la police municipale - dans Communiqués