Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 15:56

14 juin 2012

Dans le prolongement des poursuites pour viols dont Georges Tron est l’objet, Jean-François Copé avait osé parler de « mesquineries » (lettre publiée sur le site boocan. lire  ICI )
Au premier tour de l’élection législative, dimanche dernier, la déroute d’un Georges Tron qui dévisse de 22 % par rapport à 2007, a témoigné de l’efficacité de cette caution du secrétaire général de l’UMP.

Comme si ce soutien, certes vain mais politiquement imprudent, ne suffisait pas, le maire de Meaux a cru opportun de récidiver entre les deux tours en venant éclairer de sa glorieuse présence la soirée organisée par Georges Tron au Théâtre de Draveil pour célébrer avec ses derniers adeptes la perte imminente de son mandat de député.

Georges Tron, mis en examen pour « viols et agressions sexuelles en réunion et par personne ayant autorité » , qui continue à ne douter de rien, n’a pas évidemment caché sa satisfaction d’être soutenu par les représentants des Meldois.

 

http://www.draveil-villages.fr/?p=2596

 

Tron condamné pour diffamation

L'ancien ministre de la Fonction publique Georges Tron a été condamné vendredi pour diffamation. Le candidat malheureux aux législatives avait, pendant la campagne, ciblé dans un tract plusieurs autres candidats, évoquant "un complot politique".

Dure année pour Georges Tron. Toujours poursuivi pour viol et harcèlement moral, dans deux enquêtes parallèle, l'ancien ministre UMP de la Fonction publique a été condamné vendredi pour diffamation par le juge des référés d'Evry.

L'affaire remonte aux dernières élections législatives, que le maire de Draveil (Essonne) a perdues. Dans un tract de quatre pages daté du 7 mai 2012, Georges Tron avait mis en cause Jacques et Philippe Olivier, deux frères candidats contre lui, ainsi que deux autres adversaires (MoDem et DVD). Il dénonçait un "complot politique" le visant et ayant, selon lui, conduit à sa mise en examen après les accusations de viols portées par deux anciennes employées municipales. http://www.lejdd.fr/Societe/Justice/Actualite/Tron-condamne-pour-diffamation-526363

 

 6 juillet 2012

 

Tron

 

SI TRON était un policier il y a longtemps qu'il aurait été suspendu ! Mais c'est Môssieur TRON !

Partager cet article

Repost 0
Published by SIPM - EUROCOP - dans Faits divers