Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 14:37
Les réquisitions de "non lieu" du Parquet de l'Essonne concernant les affaires de viols qui étaient reprochées à Georges TRON, ex député, ex secrétaire d'Etat et toujours maire de Draveil sont en même temps accablantes pour l'homme politique.

1) La théorie du "complot politique" est balayée par les magistrats qui relèvent que les victimes présumées ne connaissaient pas vraiment les soit disant "comploteurs" avant les plaintes. Si des adversaires politiques de Tron en ont profité pour l'affaiblir, ceux-ci n'ont pas monté un complot.

2) Le droit est une chose, la morale une autre. Si le massage de pieds n'est pas considéré juridiquement comme une agression sexuelle, le Parquet relève que ceux-ci étaient
"quasi exclusivement dirigées vers les femmes".

3) Le Parquet ne qualifie jamais les plaignantes d'affabulatrices

4) Paroles contre paroles il est difficile au Parquet de prouver des pénétrations sexuelles, même digitales


5) L'affaire n'est pas finie, les magistrats instructeurs n'ont pas rendu leurs conclusions, les victimes présumées peuvent faire appel.

Les réquisitions du Parquet restent accablante pour la personnalité de Georges TRON il est ainsi écrit :" (Georges TRON) a pu l'imposer principalement à des femmes venant solliciter son aide ou travaillant sous son autorité" / "Pour autant que le comportement de Georges Tron puisse paraître totalement inapproprié (...) condamnable sur un plan moral et tirant profit de la situation de faiblesse ou de dépendance d'autrui, il n'apparaissait pas qu'il puisse tomber sous le coup de la loi pénale."

Le Parquet ajoute :"(l'enquête a révélé) des "réalités peu flatteuses" pour Georges TRON "dont le comportement envers ses administrés, envers ses employés, envers les femmes, envers ceux qu'il considère comme ses adversaires d'une manière générale heurte évidemment la morale et notamment la morale publique" .

Le Procureur écrit également "Les dégâts humains sont très importants".

Tron


Sur cette vidéo vous saurez tout sur les massages de pieds...
 

 harcèlement et agression sexuels :

L’agression sexuelle est un acte de violence, qui comprend les attouchements sur les parties sexuelles du corps.

En revanche, le harcèlement sexuel se limite à des propos et des avances à caractère sexuel. Ou bien encore à des attouchements sur les parties non-intimes du corps, comme les mains, le dos, les cheveux, le visage...ou les pieds . Il peut s’agir également de questions ou de confidences intimes, de gestes ayant une connotation sexuelle ou d’une présentation non-sollicitée d’images pornographiques. Pour le procureur, Georges Tron semble devoir échapper au délit de « harcèlement sexuel »: l’article 223-23 du Code pénal ayant été abrogé le 4 mai 2012 par le Conseil constitutionnel dans le cadre d’une QPC, seuls les faits commis postérieurement à la nouvelle loi du 6 août 2012 peuvent être poursuivis.

 

   

Partager cet article

Repost 0
Published by SIPM - EUROCOP - dans Faits divers