Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 13:51

Où commencent et où s'arrêtent les missions de la police municipale ?
- François Rebsamen : Le rôle de la police municipale est de plus en plus important. Aujourd'hui, ses agents peuvent agir en qualité d'adjoint de police judiciaire sans faire appel à un officier de police judiciaire, c'est-à-dire à la Police nationale. Ils peuvent remplir des missions d'îlotage. C'est une police de terrain, orientée vers la prévention et la médiation, qui veille à la tranquillité publique.

Mais elle doit intervenir en complémentarité avec la Police nationale et ce, dans un cadre contractuel. Car la sécurité publique est une compétence régalienne de l'Etat et doit le rester. A la Police nationale par exemple, d'intervenir la nuit. Mais j'observe qu'il y a de la confusion dans quelques communes. Certains maires pensent qu'il est de leur compétence d'assurer la sécurité publique de nos concitoyens.

- La loi ne l'interdit pas expressément...
-François Rebsamen : Bien sûr. D'ailleurs, le pouvoir d'armer ou non la police relève de la décision du maire. Mais c'est un facteur de confusion qu'il faut éviter. J'estime que l'armement relève de la Police nationale. Le problème aussi, c'est que ses effectifs diminuent. Les maires, c'est normal, ont tendance à compenser cette baisse. Il y a dix ans, les policiers municipaux étaient 12.000. Ils sont désormais 8.000 de plus, c'est-à-dire autant que de postes policiers nationaux supprimés. C'est une erreur car les communes ont des capacités financières inégales. Or celles dont le potentiel fiscal est faible et qui n'ont pas, à la différence de Dijon ou Nice, les moyens de créer des postes, ont souvent le plus de problèmes.

- Comment réduire ces inégalités ?
- François Rebsamen : Il faut faire de la péréquation, définir des zones de sécurité prioritaire, dans certaines communes d'Ile-de-France notamment, où les moyens de la Police nationale doivent être affectés prioritairement. Tout cela doit être mené en coordination avec les maires et en fonction des moyens de leur commune. Il faut aussi une nouvelle génération de contrats locaux de prévention de la délinquance qui établisse une relation partenariale claire. Dans certaines villes, la Police nationale assure la surveillance des entrées et sorties des écoles. Sauf en cas de menace grave, c'est le type même d'activité dont les polices municipales peuvent se charger. Il faut libérer la Police nationale des tâches indues qui les détournent de leur mission de sécurité publique.

PROPOS RECUEILLIS PAR JOEL COSSARDEAUX

 

http://www.francois-rebsamen.info/?il-faut-definir-des-zones-de-securite-prioritaire

 

 

"Certains maires pensent qu'il est de leur compétence d'assurer la sécurité publique de nos concitoyens." : (SIC !)
Certes monsieur Rebsamen et pour une simple raison : Article L.2211-1. Le maire concourt par son pouvoir de police à l'exercice des missions de sécurité publique.
 

 

Le nier c'est nier l'évidence . Le nier c'est nier l'Histoire même de notre République depuis la Révolution Française. Empêcher les policiers municipaux de travailler la nuit, de disposer de moyens de protection individuelle leur permettant de se défendre, leur retirer leurs missions de sécurité publique c'est clairement un signal fort envoyé à la délinquance de "proximité" . C'est mettre les élus de terrain en grande difficulté y compris ceux de gauche. C'est placer nos concitoyens les plus vulnérables en difficulté face aux voyous. Les policiers municipaux ne seront pas les harkis de la Sécurité Publique : efficaces, loyaux, ils ne se laisseront pas traiter comme des moins que rien.

 

La France  ne peut pas être le seul pays qui n'aurait qu'une police centralisée en tuant la police locale .

 

Italie, Espagne, Belgique ...partout en Europe et dans le Monde sauf en France ? Allez-vous désarmer les polices municipales d'Evry, Asnières, Strasbourg (armée depuis 200 ans?) , Caen et toutes les autres polices municipales dirigées par des maires socialistes ? Et les empêcher de travailler de nuit lorsqu'on a le plus besoin d'eux ?

 

B/N SIPM-FPIP/EUROCOP le 08/05/2012

 

 

marianne

 

 

 





Partager cet article

Repost 0
Published by SIPM - EUROCOP - dans Communiqués