Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 15:32

L'armement fait encore débat

Plusieurs rendez-vous sont prévus en mai sur l'armement des patrouilles de policiers municipaux. Le maire de la ville, Jean-Claude Gaudin (UMP), jusqu'à présent hostile à l'armement de ses agents, a annoncé la dotation en gilet pare-balles, Taser et Flash-Ball de la police municipale.

« Elle est exposée au danger »
« Nous engageons cette concertation avant de présenter une délibération au conseil municipal de juin, confirme Caroline Pozmentier (UMP), l'adjointe déléguée à la sécurité. A moins de vouloir nier la réalité, nous sommes les témoins d'actes agressifs et d'actions violentes. Il ne me paraît pas aberrant d'armer la police municipale dans la deuxième ville de France vu les conditions du terrain. » Au début du mois, une patrouille de police avait essuyé des tirs dans le quartier des Oliviers (13e). Deux impacts de balles avaient été retrouvés dans le pare-brise. « Il faut armer la police municipale, car elle est exposée au danger et tombe fréquemment sur des flagrants délits, estime Cédric Michel, le président du Syndicat de défense de la police municipale (SDPM). A Marseille, on achète une Kalachnikov comme un portable : c'est irresponsable de laisser la municipale sans armes. » De son côté, s'il convient d'une montée d'agressivité envers les agents et d'un « incivisme par rapport à l'uniforme bleu », le syndicat majoritaire FO demande davantage des garanties. « Notre position n'est pas arrêtée, mais si on arme la police maintenant, c'est un constat d'échec car ses missions n'ont pas évolué. Etre policier municipal n'est pas considéré comme un métier dangereux », explique Alain Vollaro, pour FO. Le syndicat demande une définition précise de cet armement : pourquoi ? Comment ? Et une garantie de formation des agents.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Le jeudi 26 avril 2012 sur Sud Radio dans l'émission de Pascal Bataille http://www.sudradio.fr/ sur Sud Radio le SIPM-FPIP/EUROCOP , premier syndicat européen de Police, était seul contre les journalistes et le représentant du SGP-FO à défendre le principe de la sécurité des fonctionnaires de Police Municipale dans un débat sur l'armement des policiers municipaux.
 
Là aussi F.O. était CONTRE !
 
Les Policiers Municipaux doivent se rappeller que le SNPM qui s'autoproclame sans élections "syndicat majoritaire" a rejoint F.O. par la volonté de son président Frédéric FONCEL .
 
Le SNPM veut vous faire croire qu'il milite pour l'armement des Policiers Municipaux alors qu'il appartient à F.O. qui systématiquement est hostile à vos intérêts.
 
Et puis réfléchissez : qui paye commande et les permanents F.O. dont Frédéric FONCEL vivent grâce à qui ? A F.O.?  Bien entendu ! 
 
Que pèsent 21000 policiers municipaux dans F.O. ? Rien ou pas grand chose !  
 
N'avez-vous pas la désagréable impression que le SNPM-FO se moque de vous ?
 
Rejoignez les syndicats professionnels de Police Municipale et quittez les professionnels du syndicalisme ! Ils ont vendu la CFTC, ils vendent la Police Municipale !
 
SIPM/EUROCOP le 27/04/2012
 
foncel bean
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by SIPM - EUROCOP - dans Communiqués