Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 16:28
 

La FPIP ne peut laisser passer cette insulte à la mémoire d'Aurélie FOUQUET, lâchement assassinnée. Cet élu de la République qui à un tel manque de respect vis à vis d'un serviteur de la société  doit démissionner de son poste. Son attitude est outrageante vis à vis de la victime, de son époux, de son enfant, de la famille, de l'ensemble des personnels des forces de l'ordre, des élus et des citoyens.

Le Président de la FPIP écrit au Ministre de l'intérieur.  

 

 

 

 

Le Le préLe Président                                                                                       Paris, le 31 mai 2010,

 

 

 

                                                                                                                    Monsieur Brice HORTEFEUX,

                                                                                                                    Ministre de l’Intérieur  , de l’Outre Mer et

                                                                                                                    Des Collectivités Territoriales

                                                                                                                    Place Beauvau

                                                                                                                    75800 PARIS – RP  

 

 

 

Monsieur le Ministre,

 

 

Le 27 mai 2010, le comportement d’un conseiller municipal de la commune de Noisy le Sec  a été outrageant et irrespectueux  envers notre défunte collègue Aurélie FOUQUET.

 

Cet élu, Jean-Paul BUROT, du Groupe communiste a refusé de se lever et d’observer une minute de silence à la  mémoire d’ Aurélie FOUQUET, chevalier de la Légion d’Honneur tombée dans l’exercice de ses fonctions.

 

                Le comportement scandaleux de cet élu doit être sanctionné.

 

                Monsieur le Ministre, la famille d’Aurélie FOUQUET, ses collègues et tous les représentants de l’ordre attendent votre réaction à l’encontre de ce triste personnage.

 

                Je vous prie de croire, Monsieur le Ministre , en l’expression de mes sentiments déférents et dévoués.

 

 

 

                                                                                                                             Pascal SADONES 

 

                                                                                                                             Président

                                                                                                                             Délégué EUROCOP

 

 

.



Partager cet article

Repost 0
Published by SIPM - dans Presse et police municipale