Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 11:20

petit rappel pour ceux qui ont la mémoire courte, notre communiqué du mois de décembre 2009

 

 

 

 

 

Mardi 29 décembre 2009 2 29 /12 /2009 16:45

vu par interco/CFDT

Le SNPM/CFTC a fait le choix de lancer un mouvement de grève des timbres amende sans aucune concertation avec les autres organisations syndicales.
Pourtant, c’est cette même organisation qui en avril dernier avait réclamé la mise en place d’une intersyndicale. C’est elle qui était chargée d’en assumer la coordination.
En mai 2009, nous avions décidé en commun de certains actes. Auto-saisine du Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale afi n de faire des propositions répondant au rapport AMBROGGIANI, demande de rencontre avec le secrétaire d’Etat aux collectivités locales. Nous devions ensuite, en fonction du travail et des réponses et de  l’appréciation de ces éléments, défi nir le cas échéant des modalités d’action pour aboutir notamment sur ce que nous appelons communément « le volet social » de ce dossier (revalorisation des grilles, bonifi cation d’un an tous les cinq ans pour la retraite, attribution obligatoire de l’ISF et intégration dans le calcul de la retraite).
Le 1er décembre 2009, l’ensemble des organisations représentatives a entendu
les propositions faites par le cabinet de Monsieur MARLEIX. Si toutes les organisations syndicales ont relevé que certaines propositions allaient dans le bon sens, elles ont également souligné l’insuffi sance de certaines réponses et surtout l’absence de réponse sur le volet social.
Un autre rendez vous a été pris pour le 20 janvier prochain avec le cabinet pour continuer l’échange et apporter des réponses sur nos demandes.
Il aurait été souhaitable de se réunir pour à la fois « débriefer » sur ce premier rendez-vous et construire une attitude commune face au secrétaire d’Etat.
Au lieu de cela, le SNPM/CTFC a fait le choix en toute déloyauté de lancer une action en pleine phase de concertation. Au-delà de la manière que
nous condamnons, le SNPM/CFTC prend le risque d’envoyer les agents dans une situation complexe au regard du droit pour un résultat dont nous pouvons craindre qu’il « pourrisse » ce dossier.
La CFDT tient à dire son incompréhension sur cette initiative, mais continuera d’oeoeuvrer pour faire aboutir les revendications des policiers municipaux en privilégiant pour cela la concertation et le travail dans le cadre d’une Intersyndicale la plus large possible.

Jean Claude LENAY
Secrétaire national en charge de l’action revendicative



Trés belle déclaration d'un syndicat "COUCOU" qui laisse faire le travail par les vrais syndicats de PM au quotidien et vient le moment venu à la table du ministre pour faire semblant de défendre la profession, tel l'oiseau laissant faire le nid par d'autres et s'y installant...

Où sont les actions de dénonciations des dérives des élus, préfets et autres que nous faisons en permanence. Les dossiers sur la pseudo police rurale, les abus des ASVP, les retraits abusifs d'agréments?

N'oublions pas que interco-CFDT ne possède pas de policiers municipaux parlant pour la profession, mais ce syndicat "généraliste" parle en notre nom via son secrétaire général......avec "çà", les agents et gardes de la police municipale sont bien défendus......

NON ce type de syndicat ne représente en rien notre profession....voilà pourquoi ils sont opposés à un statut dérogatoire qui permettrait des élections réellement représentatives de la profession......

Gardes et agents de la police municipale ne soyez pas les victime de ce système.

le SIPM/FPIP Eurocop le dénonce et réclame depuis 10 ans un statut dérogatoire.



 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by SIPM - dans Presse et police municipale