Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 17:40

Le SIPM-FPIP/EUROCOP ne fera pas de longs commentaires , simplement que si les autres communautés suivaient l'exemple des asiatiques il y aurait moins de soucis en France ...Ils ont raison de manifester .






Belleville: "Rétablir l'harmonie dans le quartier"

Dimanche, environ 8.500 ressortissants asiatiques sont descendus dans les rues du quartier de Belleville, à l'appel de nombreuses associations franco-chinoises. Une manière de dénoncer l'insécurité qu'ils vivent au quotidien. Contacté par leJDD.fr, Taki Zhang, l'un des porte-parole du collectif, revient sur les raisons de ce rassemblement. Il évoque un véritable "ras-le-bol" face au "laxisme" des forces de l'ordre.


Pour la première fois, la communauté asiatique est descendue dans la rue dimanche. Pourquoi?
Nous voulions dénoncer la violence quotidienne - vols, agressions, viols - commise envers les ressortissants asiatiques. Cela fait des années que ça dure et les gens n'en peuvent plus. Ils voulaient ainsi exprimer un véritable ras-le-bol. Belleville est situé à la frontière de quatre arrondissements [10e, 11e, 19e et 20e arrondissements, ndlr] dirigés par des maires de gauche, alors que le gouvernement est de droite... Et évidemment tout le monde se rejette la balle de l'insécurité. Cette manifestation était aussi une manière de tenir au courant le reste du monde et dire à tous les citoyens français qu'on ne peut pas accepter ces violences quotidiennes.

«Des proies faciles qui ne vont pas porter plainte»
Qui sont les personnes touchées par cette insécurité?
Tout le monde est visé, mais Belleville est peuplé de nombreux ressortissants asiatiques. Il y a des boutiques, des épiceries spécialisées. Les agresseurs viennent faire la chasse dans les porte-monnaie. Ils croient que les Asiatiques ont toujours des espèces sur eux et estiment que ce sont des proies faciles qui ne vont pas porter plainte. Pour eux, il n'y a pas de conséquences car la police ne prend même pas la peine de les arrêter. Tout ça fait un cocktail de vols faciles, à la tire, en pleine journée. C'est cette impunité, cette faiblesse des services d'ordre que l'on dénonce.

Certains estiment justement que les policiers viennent à Belleville pour arrêter des Chinois sans titre de séjour, mais ne se préoccupent pas de la sécurité de la communauté chinoise. C'est aussi votre avis?
Ce sont les associations telles que SOS Racisme ou celles des travailleurs sociaux qui dénoncent cela. Moi, je pense que quelles que soient les personnes présentes sur le territoire, elles ont le droit d'être protégées, qu'elles soient sans-papiers ou pas. Je constate que la police ne fait pas un travail en profondeur, mais fait preuve au contraire de laxisme. Elle fait finalement plus de mal à des gens qui viennent porter plainte qu'à des gens qui commettent des délits. C'est quand même incroyable dans notre pays. Il y a une incompréhension de l'ensemble de la communauté asiatique.

Pour manifester, vous aviez choisi d'afficher le slogan "Sécurité pour tous"...
Belleville est un quartier très sensible, situé en plein cœur de Paris, qui regroupe de nombreuses communautés. Mais il faut bien comprendre qu'il n'y a aucun problème de racisme. Les agresseurs commettent des vols uniquement pour les intérêts que cela leur rapporte, et non parce que vous êtes tel ou tel type de personnes. Ceux qui voudraient communiquer là-dessus créent un amalgame que nous n'accepterons pas. C'est pour ça que nous avons choisi le mot d'ordre "Sécurité pour tous". Depuis quand les Asiatiques sont racistes envers les autres communautés? J'ai cru rêver quand j'ai entendu ça! Il ne faut pas rajouter des choses pour intéresser les électeurs mais simplement dire la vérité aux citoyens.

Des affrontements entre les forces de l'ordre et certains manifestants ont éclaté en marge du rassemblement…
On condamne fermement ces débordements. On ne soutient pas cela. Mais les jeunes qui sont nés ici ont l'impression d'être des laissés pour comptes. Ils expriment leur ras-le-bol profond. Et, à travers ces incidents, ils dénoncent ces injustices. On les laisse se faire agresser parce que politiquement ils n'interviennent pas, ils n'ont pas de porte-parole, ils ne font pas de bruit… Qu'est-ce que ça veut dire?! Nous payons des impôts comme les autres, nous avons le droit à un service comme les autres. Pour vous dire la vérité, en tant qu'organisateur de l'évènement, je pensais qu'il n'y aurait pas beaucoup de monde car ce n'est pas dans la culture des Asiatiques de descendre dans la rue. Mais là, ces citoyens, des Français d'origine asiatique, ont montré qu'ils voulaient vivre ici. Il faut prendre cela en compte, régler ce problème au plus vite et rétablir l'harmonie dans le quartier.

«Ce sont des vies qui sont en jeu»
Qu'attendez-vous désormais des autorités?
Nous souhaitons que les autorités de gauche des quatre arrondissements et celles de droite s'assoient ensemble autour d'une table. Ils n'ont pas besoin de nous. En tant qu'association, nous n'avons pas à intervenir dans la politique. Et ne me dites pas qu'ils n'arrivent pas à régler le problème de l'insécurité à Belleville, parce que sinon je ne sais pas pourquoi ils sont à la tête de telles responsabilités. S'ils laissent pourrir cette situation afin de monter les communautés les unes contre les autres en vue d'un intérêt électoral, c'est inacceptable et nous serons là pour le dénoncer. Il y a des partis qui m'ont contacté pour tenter une récupération politique, j'ai dit non. Il n'en est pas question. Ce sont des vies qui sont en jeu.

Si rien n'est fait, vous redescendrez dans la rue?
Qu'est-ce que vous voulez que l'on fasse d'autre? Nous n'allons quand même pas porter plainte contre l'Etat et les mairies d'arrondissement. C'est le seul moyen que l'on a de s'exprimer. Malheureusement, il y a eu des incidents après. Mais c'est le résultat de nombreuses années de laxisme. Les jeunes qui sont nés ici ont exprimé leur peur. Nous n'avions pas prévu ces débordements. Mais, après coup, on se dit qu'il faut en tenir compte car ils n'ont pas l'habitude de s'exprimer ainsi. J'espère qu'on ne descendra plus jamais dans la rue pour de telles raisons.

Anne-Charlotte Dusseaulx - leJDD.fr

Lundi 21 Juin 2010

Partager cet article

Repost 0
Published by Syndicat indépendant de la police municipale