Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 20:58

Policier agressé: les auteurs nient les faits

Publié le mardi 21 septembre 2010 à 11H50

Deux hommes ont été interpellés et déférés. Le policier a une ITT de 20 jours

 

Pas de communication hier du côté des policiers municipaux d'Aubagne, après que l'un d'entre eux a été blessé samedi en début d'après-midi en marge d'un mariage. (La Provenced'hier) "Il est choqué et ne veut parler à personne", confiait seulement le responsable Jean-Noël Frau.

Le fonctionnaire municipal de 49 ans souffre de sérieuses contusions, d'une fracture de la main et d'une entorse à la cheville. Il a fait l'objet d'une interruption temporaire de travail (ITT) de 20 jours.

Les auteurs présumés, un homme qui circulait en quad et qui aurait foncé avec son véhicule sur le policier municipal, interpellé samedi, et un second, à moto, arrêté dimanche, ont été placés en garde à vue et entendus au commissariat puis déférés hier après-midi. Selon les enquêteurs les deux jeunes Aubagnais de 20 et 21 ans, connus des services de police pour des actes mineurs, ont nié les faits. Le présumé conducteur du quad aurait affirmé "ne pas être là", le second "n'avoir rien vu".

Ils devront toutefois répondre devant le juge de "violences volontaires avec arme par destination contre une personne dépositaire de l'autorité publique".

Du côté du Syndicat national de la police municipale, majoritaire au sein des effectifs aubagnais, selon son vice-président Frédéric Foncel, "c'est la série noire qui continue, maintenant c'est tous les jours", déclarait-il hier en faisant référence au drame de Beauvais mi-septembre. Le policier cannois avait fait spécialement le déplacement à Aubagne avec Mathieu Lascaud, conseiller technique du syndicat. Pour lui, le silence a été trop longtemps gardé et il plaide pour que les policiers municipaux soient armés."Les politiques ne veulent pas entendre parler d'armer les policiers municipaux parce qu'ils ne connaissent pas la réalité de notre travail sur le terrain. Le temps du garde champêtre est révolu. 33% des villes ont équipé d'armes leurs agents".Un nouveau débat sera-t-il engagé à Aubagne?

 

Marjorie MOLY
 
 
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
Commentaire du SIPM-FPIP/EUROCOP
 
-Une fois de plus un policier municipal non armé, c'est à dire non équipé des moyens de défense nécessaires à l'exercice de ses fonctions a été gravement blessé . Non armé par une décision POLITIQUE du maire et non une raison TECHNIQUE .
 
-Le SNPM-CFTC se présente comme le "syndicat majoritaire" dans la profession . Grand bien lui fasse mais il s'agit d'une affirmation gratuite  puisqu'il n'y a pas d'élections professionnelles au sein de la Police Municipale . Cette affirmation n'est donc pas vérifiée par la seule voie normale dans une démocratie : les urnes .
 
-Le SNPM-CFTC rappelons le , fait partie de "l'intersyndicale" et est subordonné à la FNACT-CFTC qui peut prendre les décisions à sa place . Soyons clairs : si le SNPM refuse de signer un texte qui lui déplait , la FNACT-CFTC peut très bien le faire devant le Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale .
 
-Le SNPM-CFTC a bien raison de réclamer l'armement des policiers municipaux .
 
Mais dans le même temps il fait partie de l'intersyndicale qui, elle, ne le réclame pas puisque plusieurs syndicats la composant y sont hostiles .
 
Sur ordre de la FNACT le SNPM-CFTC a décidé de rejeter les syndicats professionnels pour rejoindre les syndicats anti PM au sein de l'intermachin .
 
L'Intersyndicale, rappelons le une nouvelle fois , non seulement ne réclame pas l'armement systématique des policiers municipaux, mais a renoncé à réclamer la bonification du 1/5 ème et la retraite à 55 ans pour les policiers municipaux .
 
On nous avait promis des "actions" à la rentrée ...
 
Que voyons-nous ? Un appel intersyndical à manifester contre la réforme du régime des retraites .
 
Pour l'intersyndicale vous êtes avant tout des fonctionnaires territoriaux pas des policiers  .
 
En guise de "gilet pare balles" vous n'aurez (peut-être)guignol droit qu'à une éventuelle prise en compte de la pénibilité de votre travail .
 
Cela vous sera très utile lorsqu'à 60 ans vous serez encore sur la voie publique armé d'un stylo face à des délinquants dangereux .

Partager cet article

Repost 0
Published by Syndicat indépendant de la police municipale